Exécution des marchés publics: le rappel à l’ordre d’Abba Sadou

 En visite sur les chantiers de l’Extrême-Nord, le ministre délégué à la présidence chargé des Marchés publics a demandé le respect des normes et de la réglementation.

«S’il n’y a pas malfaçon, c’est qu’il n’y a pas exécution des marchés ». Cette déclaration est d’un chef d’entreprise, contractant d’un marché public dans la ville de Maroua au lieu-dit Sécandé. C’était au cours d’une séance de travail qui a suivi la visite du chantier que cette entreprise est appelée à livrer dans les tout prochains mois.

Une affirmation scandaleuse pour Abba Sadou, ministre délégué à la présidence chargé des Marchés publics (Minmap). « Les entrepreneurs sont dorénavant astreints au respect scrupuleux des règles contractuelles  qui les lient aux maîtres d’ouvrages », a martelé d’entrée de jeu le Minmap, avant d’affirmer que les contrôles se feront sans complaisance.

C’est que, le Minmap en visite de travail à Maroua depuis ce 4 juin a noté de nombreuses anomalies. Notamment sur le chantier de construction de 100 logements sociaux où malfaçons et qualité approximative des matériaux sont notoires.

Chaque maillon de la chaîne s’étant prononcé, le Minmap a prescrit l’exécution des ouvrages selon les règles de l’art, et en conformité avec les clauses contractuelles.

Le deuxième chantier visité, tout comme le premier, est exécuté par « Alliances construction Cameroon ». Il s’agit de la construction du centre hospitalier régional de l’Extrême-Nord. Ici aussi, des insuffisances vont être relevées. Si au premier chantier, les travaux sont exécutés à 45%, au deuxième arrêt, ils sont encore bien loin de la fin.

Dans les trois dernières étapes de la journée, c’est-à-dire au lycée technique de Maroua, à l’université de Maroua et au chantier de construction des services du gouverneur de l’Extrême-Nord,  les malfaçons ont été de moindre ampleur, mais le Minmap n’a pas manqué d’attirer l’attention des entreprises en charge de ces marchés publics sur l’impérieuse nécessité de corriger les retards dans l’exécution des travaux.

Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord et les différents directeurs généraux du Minmap accompagnaient Abba Sadou sur le terrain.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie