Egypte: et si le rêve se réalisait…

 Les Pharaons, vice-champions d’Afrique, espèrent jouer au moins les demi-finales en Russie.

28 ans après la coupe du monde disputée en Italie en 1990, revoici donc l’Egypte en Russie. La sélection, encadrée par le technicien argentin, Hector Raul Cuper, est déterminée à faire mieux qu’en 1934 et en 1990, où elle a été éliminée de la compétition au premier tour après deux matches nuls.

Les Pharaons d’Egypte, la sélection la plus titrée d’Afrique avec sept CAN remportées, sont logés dans le groupe « A », celui du pays organisateur : la Russie. Ils auront aussi pour adversaires l’Uruguay et l’Arabie saoudite. Pour Hector Cuper, ses poulains ont toutes les chances d’aller plus loin que le premier tour. Le coach compte d’ailleurs sur les individualités comme l’emblématique gardien de but,

Essam El-Hadary qui sera le footballeur le plus âgé de la compétition (45 ans et 6 mois), le défenseur central Hegazy, les attaquants Warda et Hassan Trezeguet et surtout, le virevoltant  Mohamed Salah. Si pour certains observateurs,  c’est une sélection sans grande expérience de la haute compétition, pour le peuple égyptien, les 23 joueurs retenus ont le niveau.

Ils veulent comme leurs aînés, Hany Ramzy et Ahmed Shobair, écrire les plus belles pages du football égyptien. En attendant le 15 juin 2018, le jour du premier match des Pharaons contre l’Uruguay, le staff technique égyptien peaufine ses stratégies. Le 2 juin dernier, sans la vedette Mohamed Salah, blessé, l’Egypte a neutralisé la Colombie avec toutes ses stars 0-0. Hier, le pays affrontait la Belgique.

Vice-champions d’Afrique, les Pharaons d’Egypte se sont qualifiés à cette phase finale de la coupe du monde Russie 2018 sans trembler. Durant leur parcours, ils ont éliminé le Ghana, un autre géant du football africain, le Congo et l’Ouganda.

Première nation africaine à disputer un match de coupe du monde, l’Egypte espère jouer au moins les demi-finales de Russie 2018. « Nous sommes un groupe bien soudé et discipliné. Je dois jouer mon rôle : celui de dernier rempart », a déclaré Essam El-Hadary à BBC.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie