Ouest: la sécurité règne

Le constat a été fait lundi et mardi, lors de la réunion de sécurité et de coordination administrative tenue à Dschang.

Le 08 mai 2018, un groupe de sécessionnistes a fait une incursion dans le village Fongo-Ndeng, département de la Menoua. Ces assaillants ont tiré des coups de feu de dissuasion dans le marché de cette localité, réclamant son appartenance à leur territoire, dans le département du Lebialem, région voisine du Sud-Ouest.

Grâce à la riposte des forces de maintien de l’ordre (FMO), ces assaillants ont battu en retraite. Cette image illustre en substance la menace qui pèse dans la région de l’Ouest depuis que les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest connaissent des troubles.

De même, au cours du premier semestre, la lutte contre l’insécurité, marquée par des opérations de bouclage des zones réputées criminogènes, les rafles et les contrôles de routine spéciaux, ont permis d’interpeller plus de 700 personnes dont l’exploitation a abouti au démantèlement de sept gangs auteurs de braquages, de vols, de cambriolages et d’agressions.

Dans la lutte contre la production, la circulation, la commercialisation et la consommation du cannabis et des autres stupéfiants, les FMO ont saisi 5 724 kg de cannabis, 250 comprimés de tramol et détruit une plantation de deux hectares de chanvre indien.

La lutte contre la contrebande a permis de saisir 2 citernes de 15 000 litres de gasoil et une de 10 000 litres de gasoil pour ce qui est des produits pétroliers, sans oublier 930 litres de produits pétroliers mélangé et 12 cuves de 1000 litres de pétrole. Toutefois, malgré le dispositif sécuritaire mis en place, on a noté des cas de banditisme, dont un ayant entraîné la mort d’une personne. Des actes qui n’ont pas épargné les édifices publics.

Toutes ces informations ont été dévoilées lundi et mardi à Dschang, département de la Menoua, lors de réunion conjointe de coordination administrative et de maintien de l’ordre pour le compte du premier semestre. Les préfets des huit départements de la région étaient réunis autour du gouverneur Augustine Awa Fonka, ainsi que les maires, députés, opérateurs économiques, chefs traditionnels…

Plusieurs sujets ont été abordés durant ces assises, notamment la réforme de l’état civil, la problématique des inspections dans les établissements classés, la répression de la détention illégale des armes à feu et des fraudes des produits pétroliers, les préparatifs de la Can Total 2019.

Ici, rassure Augustine Awa Fonka, les travaux sont en cours et les divers chantiers (infrastructures sportives, hôtelières, hospitalières, aéroportuaires) seront prêts à temps.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie