Des lauriers pour les inventeurs aux Journées technologiques nationales

L’édition 2016 des Journées technologiques nationales s’est clôturée vendredi dernier à Yaoundé sur une remise de prix aux meilleures innovations. 

Jean Hilaire Tchami, premier prix de l’édition 2016 des Journées technologiques nationales (JTN), a un projet pour les agro-industries. Pendant deux ans, le chercheur a développé un équipement permettant à ces industries d’analyser les produits liquides qu’elles fabriquent (jus, eau potable…) et d’en faire un contrôle-qualité. Le dispositif permet par exemple de mesurer la concentration en sucre d’un jus et est tout aussi utile lorsqu’il s’agit de mesurer la quantité de substances polluantes déversées par des entreprises dans des eaux dans le cadre d’un contrôle environnemental. Plus spécifiquement, la trouvaille est un « turbidimètre infrarouge pour analyse des substances aqueuses ». Pour assurer la vulgarisation de cette invention, Jean Hilaire Tchami indique  que « nous devrons premièrement faire trois prototypes pour montrer aux entreprises que l’équipement fonctionne et nous espérons qu’avec le temps, plusieurs autres sociétés pourront s’y intéresser ». Le prix qu’a reçu Jean Hilaire Tchami s’accompagne d’une enveloppe de 1 100 000 F prévue par le ministère des Mines, de l’Industries et du Développement technologique (MINMIDT).
A la suite du classement, François Essama. Le chercheur a consacré 18 années de sa vie à mettre sur pieds d’un dispositif de production d’énergie électrique. L’invention, qui ne consomme ni carburant ni énergie solaire, se met en route grâce à une batterie. « Elle est une réponse aux problèmes de délestage que connaissent les ménages et une solution aux pertes d’énergie enregistrées lors du transport de l’électricité », explique François Essama. L’ingénieur a reçu une prime de 600 000 F pour ce deuxième prix. C’est dans le domaine de la mécanique que Joël Kengmoe, troisième prix des JTN, a mis son intellect. Il en ressort un système d’ajustage de la granulation sur les broyeurs (moulins automatiques). Le système, explique-t-il, permet à divers moulins (à maïs ou même à gravier), de ressortir la granulation souhaitée. « Par le passé, il fallait plusieurs machines pour obtenir ces résultats », a souligné le chercheur qui a reçu une prime de 400 000 F. 
Pendant trois jours, une trentaine d’exposants ont présenté leurs trouvailles lors des JTN. Des prix spéciaux ont également été décernés dont celui du plus jeune innovateur qui est revenu à Tchapga Tchito pour sa rallonge électrique pour prise murale. Le jeune repart avec une prime d’un million de F. En décernant ces prix, le MINMIDT, Ernest Gbwaboubou, a rassuré les participants que le gouvernement est prêt à les accompagner dans la promotion de leur travail. « Les meilleures inventions seront sélectionnées pour faciliter leur prototypage et leur transfert vers les industries », a-t-il déclaré. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie