Wahbi Khazri: la « locomotive » à pleine puissance ?

La Tunisie espère avoir son attaquant à 100% d’ici le début de la compétition.

«Nous ne sommes pas la France, ni l’Espagne, ni le Brésil, mais nous ferons tout pour rendre heureux les Tunisiens ». Ainsi parlait Wahbi Khazri sur l’état d’esprit du groupe tunisien à quelques jours du coup d’envoi du mondial russe. Mais avant, le leader de l’attaque des Aigles de Carthage devra se défaire d’un pépin physique récurrent.

Depuis fin avril dernier, il traîne une blessure à la cuisse. Un problème qui l’avait déjà handicapé par deux fois en fin 2017. Absent face au Portugal et à la Turquie en amical, son retour est évoqué pour ce samedi face à l’Espagne.

En sélection, Wahbi Khazri c’est 12 buts en 37 sélections. Né en Corse, il y a 27 ans, il rêve aujourd’hui de qualifier la Tunisie pour les huitièmes de finale. Quelques années auparavant, il a longtemps fait le chassé-croisé entre les sélections jeunes françaises et tunisiennes. En  2013, il opte définitivement pour les couleurs de la Tunisie.

Surnommé « la locomotive » par Sabri Lamouchi, son entraîneur au Stade Rennais, le récent deuxième du Prix Marc-Vivien Foé 2018 est un joueur essentiellement explosif. Rapide, il allie également technique, percussion et efficacité. Malgré l’inactivité, il sort d’une belle saison ponctuée par neuf buts et deux offrandes décisives. 

Propriété du club anglais de Sunderland (relégué en troisième division), il attise actuellement de nombreuses convoitises sur le marché des transferts. Passé précédemment par Bastia puis Bordeaux, ses envies de Ligue des champions devront attendre la fin de l’été.

Puisqu’il devra en Russie assumer le rôle de figure de proue de la sélection tunisienne. Ceci en raison des forfaits de Youssef Msakni et de Yessine Khenissi.
 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie