Voirie urbaine: du neuf à Yaoundé et Douala

De nombreux chantiers engagés dans le cadre de la phase 2 du plan d’urgence triennal.

Les villes de Yaoundé et de Douala sont en chantier. Cette affirmation du directeur des opérations urbaines au ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu) se vérifie sur le terrain. En effet, dans la capitale politique, on observe des travaux sur plusieurs axes.

Et certaines rues affichent déjà un visage reluisant, au plus grand bonheur des riverains. C’est le cas de l’axe Rond-point Ecole publique de Bastos-Armp où 1700 m linéaire ont déjà été réceptionnés. Ailleurs par contre, ce sont des engins qui font encore, tantôt des travaux de terrassement, tantôt les travaux confortatifs.

Au niveau du tronçon de route qui va du carrefour Etam Bafia au carrefour Mvog-Mbi ainsi que ses bretelles, l’on peut déjà savourer les délices d’une voie bitumée. A la manœuvre de ces travaux qui vont changer la vie des populations, l’entreprise Arab Contractors.

« Nous accueillons cette route avec joie. Avec l’arrivée de la route, notre quartier aura certainement une meilleure réputation. Aussi, les agressions vont-elles diminuer », indique un riverain du quartier Etam Bafia.

Actuellement, c’est la deuxième phase du Plan d’urgence triennal pour l'accélération de la croissance au Cameroun,  volet voirie qui bat son plein dans les villes de Yaoundé. Coordonnés par le Minhdu, ces chantiers sont au nombre de seize pour les deux villes. En prélude à la Coupe d’Afrique des nations Total Cameroun 2019, des chantiers toujours dans le cadre de ce projet sont en cours.

Le Minhdu est en fait en charge de la construction seulement des voies d’accès aux infrastructures sportives, hospitalières et hôtelières, mais aussi des parkings et des espaces verts.

Jean Claude Mbwentchou a d’ailleurs effectué une descente dans les régions du Littoral et du Sud-Ouest du 26 au 29 avril 2018 à l’effet de contrôler l’évolution des chantiers.

Il s’agit de l’axe Nyalla-Yassa et des quartiers Bilongue, Soboum, Bonaloka, Zone industrielle de Bassa, Entrée Gare-Esplanade Gare de Bessengue, Grands Moulins de Deido et Ngwelle.

Dans l’ensemble, les travaux évoluent de façon satisfaisante, rassure-t-on au Minhdu. Quelques problèmes sont par ailleurs relevés ci et là, notamment la non libération des emprises des travaux, la non production des dossiers d’exécution, le non-paiement des décomptes, l’encombrement des emprises de voies, etc.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie