Des silures dans les supermarchés

Ces poissons d’eau douce très prisés sont désormais proposés dans ces espaces au grand bonheur des clients qui ne lésinent pas sur le prix.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Plus besoin pour les ménagères d’aller chercher du poisson d’eau douce dans les marchés traditionnels ou autres points de vente spécialisés. Depuis quelques mois, le silure s’est invité dans les grandes surfaces de la ville de Yaoundé. On le trouve dans le rayon poissons frais, bien vivant se débattant dans de grands bacs remplis d’eau.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Il y en a pour toutes les tailles : gros, moyens et petits. Pour ce qui est du prix, le kilogramme proposé au départ à 3500 F est passé depuis un moment à 3000 F dans certains supers marchés et dans d’autres à 2000 F. Jeudi dernier, dans l’un de ces espaces situé au centre ville de Yaoundé, le bac à silures est bien plein.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

« Le principal fournisseur a baissé les prix, nous menons une campagne de promotion », explique Jeannette Ndzié, chef de rayon. Ici, le kilogramme vaut 2000 F. Notre interlocutrice indique par ailleurs que le poisson proposé ici provient des étangs établis au quartier Odza.

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

« Un autre fournisseur vient de la ville de Mbalmayo où ces silures sont pêchés notamment dans le fleuve Nyong », précise-t-elle. Armande Nkodo, cliente d’une trentaine d’années rencontrée sur place a pris 5 kg pour un montant de 10 000 F.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

Elle déclare préférer les poissons de taille moyenne. Elle ajoute que ses enfants en raffolent. « Il ne se passe pas un mois sans que je vienne acheter du poisson d’eau douce ici », ajoute-telle. On retrouve le poisson d’eau douce dans une autre grande surface au quartier Bastos. Ici, il est proposé à 3000 F le kg. Malgré ce prix élevé, les clients sont de plus en plus nombreux.

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

Selon le chef de rayon, Gabriel Ondombo, ce sont euxmêmes qui demandaient des silures et c’est comme cela que l’aventure a commencé. « Ils sont ravis de les acheter vivants sur place et conservés dans de bonnes conditions », se réjouit-il.

Read also : Vaccin contre le Covid-19: Les éclairages du gouvernement

Les clients se recrutent parmi les Camerounais et expatriés en majorité les Chinois, selon le chef de rayon. « Ils prennent facilement 20 kg une seule fois ». D’après lui, les ventes sont intéressantes, puisque par jour, le magasin vend près de 50 kg.

Read also : Lionnes indomptables: Les leçons d’une élimination

« Le week-end encore plus », explique- t-il. Sur place, un client vient de s’offrir deux gros poissons à 6 000 F, les deux kg. « J’aime beaucoup le silure, sa chair est très succulente. En plus vendu vivant, on est sûr de la fraîcheur du produit », explique-t-il.

Read also : Chemin de fer: Il est urgent de sécuriser

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category