Ghana: la fédération dans la tourmente

Après avoir été suspendu par la FIFA, le président Kwesi Nyantakyi a démissionné de ses fonctions.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

Tout est allé vite à Accra. D’abord, mercredi avec la diffusion du documentaire « Number 12 » du journaliste Anas Aremeyaw Anas, qui révèle des cas de corruption au sein de la fédération ghanéenne de football, avec au premier rang des accusés, Kwesi Nyantakyi, président de ladite association.

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Pots-de-vin, sociétés écrans, trucage des matches, influence dans la sélection des joueurs. Tout y passe. De quoi amener le gouvernement ghanéen à indiquer son intention de dissoudre la fédération dans l’après-midi de jeudi. «Jusqu’ici, le gouvernement n’a pas dissous la fédération », précise Addai Akosua, une journaliste sportive ghanéenne free-lance.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Dans la matinée de vendredi, le Comité éthique de la Fédération internationale de football association (FIFA) se réunit et décide de la suspension de Kwesi Nyantakyi de toute activité liée au football au niveau national et international pour 90 jours.

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

Le concerné rencontre son Comité exécutif dans l’après-midi, puis démissionne. «La controverse causée par l'enquête documentaire est trop importante. J'ai commis une série d'erreurs», reconnaît-il, dans un communiqué. Selon Addai Akosua, le siège de la fédération est scellé.

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

Le Ghana sera absent au 68e congrès de la Fifa qui verra la désignation, mercredi prochain, du pays devant abriter la Coupe du monde 2026. Dans ce tourbillon, la fédération a annoncé le report à une date ultérieure de tous les matches prévus le week-end dernier. Une enquête est ouverte. Pour le gouvernement, il est question d’assainir la gouvernance du football dans le pays.

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

Des mesures provisoires doivent être prises pour gérer la fédération dans l’attente de la formation d’une nouvelle direction. Actuellement, personne ne connaît le sort de la sélection nationale féminine des moins de 20 ans, qui doit participer à la Coupe du monde de la catégorie du 5 au 24 août 2018 en France.

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Le flou persiste aussi en ce qui concerne la prochaine Coupe d’Afrique des Nations féminine, prévue du 17 novembre au 1er décembre 2018, que le Ghana accueille.

Read also : CAN Total Energies 2021 : la CAF rassure

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category