Tchad: les professions judiciaires en grève

Malgré le limogeage d’Adam Nouki Charfadine, gouverneur de la région du Logone oriental dans le sud, accusé de violence sur un avocat et ses clients, avocats, notaires et huissiers de justice du Tchad poursuivent leur grève. Le personnel judiciaire réclame désormais celui des «autorités militaires et civiles impliquées» dans ces violences et envisage une grande marche à N’Djamena le 16 juin prochain.

Le 22 mai dernier, Me Doumra Manassé, avocat à Doba, avait été victime de tirs de la gendarmerie alors qu’il transportait trois clients relaxés. Ces derniers seront par la suite brutalisés par les pandores. Ce mouvement d’humeur entamée le 31 mai dernier rejoint celui des magistrats lancée le 28 du même mois.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie