Le point sur les principaux chantiers

Certains des retards accusés semblent aisément rattrapables. D’autres sont plus inquiétants.

Logements sociaux
Ce marché de construction de 100 logements à Bockle, dans la périphérie de Garoua, pour un peu plus de 5,5 milliards de F, devait être livré le 5 mai 2018 après deux premières prolongations. Une troisième a été accordée à l’entreprise, pour une livraison attendue le 14 septembre. D’ores et déjà, le Minmap a prévenu que ce délai ne sera en aucune façon rallongé. Sur le site, outre un taux d’avancement insatisfaisant de 41, 58% pour 102% de délais consommés, Abba Sadou a constaté sur le site des malfaçons de construction, des problèmes d’installation du prestataire et des matériaux non conformes. La correction de ces dysfonctionnements a été instruite. Pour rattraper le retard, l’entreprise est passée de 148 à 280 ouvriers, et commencera à travailler de nuit d’ici une semaine.
Centre hospitalier régional
Le centre hospitalier gynéco-obstétrique de Garoua prévu dans le cadre du Plan d’urgence triennal, a été intégré dans le cahier de charge de Garoua pour la CAN. Le chantier a connu des difficultés pour trouver des sous-traitants qualifiés et maintenir sa main d’œuvre sur place. La fin contractuelle du marché est prévue pour le 31 octobre. Avec un taux d’avancement de 13,5% pour 70% de délais consommés, l’entreprise a souhaité une rallonge jusqu’en décembre mais le Minmap a été catégorique. Un nouveau planning doit être soumis, intégrant la livraison à la date prévue. Là également une multiplication des effectifs et le travail de nuit ont été préconisés.
Voirie
L’axe carrefour Beac – Camp Sic Roumde Adjia sera livré dans un mois et demi, tel que prévu dans le marché. L’entreprise adjudicataire en a donné l’assurance. Dans ce volet, les préoccupations concernent plus des aspects techniques. D’un côté, la couche de revêtement qui a été prévue dans le marché est la latérite, mais pour des raisons de durabilité, les experts ont proposé qu’elle soit en gravier. Les travaux ont été ralentis en attendant que cette modification soit entérinée par le maître d’ouvrage, mais l’impact ne devrait pas se faire sentir sur les délais.
Hôtels
En terme de chiffres, la situation des trois hôtels quatre étoiles construits et à réhabiliter pour la CAN 2019 semble alarmante. 10% d’avancement pour l’hôtel du Plateau pour 51% de délais consommés, 21% pour l’hôtel sportif pour 68% de délais. Mais avec les équipements acquis par les entreprises (bétonnières, centrales à bétons, grues mobiles et fixes) et le rythme accéléré de rotation des effectifs déjà en place, entreprises et missions de contrôle se veulent rassurantes quant au rattrapage de ces retards et la capacité à les livrer dans les délais impartis.
Stades
Si dans l’ensemble le rythme de progression des chantiers est appréciable, les effectifs actuellement mobilisés au stade principal de Roumde Adjia sont insuffisants et doivent être portés à 600 contre 400 actuellement pour rattraper le retard. Par ailleurs, beaucoup de composantes devant être importées, le Minmap a recommandé que des équipes de contrôles techniques se rendent dans les pays de fabrication pour s’assurer de la qualité et de la conformité de ces éléments par rapport au cahier de charge des marchés. Les stades d’entraînement doivent être livrés en septembre, et le stade principal en décembre.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie