Dizangue, Edéa II: les hôtels de ville inaugurés

Bâtiment officiellement mis en fonction avant-hier, 11 juin, par le ministre de la Décentralisation et du Développement local.

Deux hôtels de ville ont été inaugurés avant-hier, 11 juin 2018, par le ministre de la Décentralisation et du Développement local (Minddevel), Georges Elanga Obam, respectivement à Dizanguè et à Edéa 2e, deux communes de la Sanaga-maritime.

Des bâtiments flambant neufs, construits avec l’appui du Feicom, qui a été sollicité par chacun des maires, a relevé son directeur général, Philippe Camille Akoa. Dans un cas comme dans l’autre, les entreprises à l’œuvre, les équipes municipales et les responsables du Feicom impliqués ont été félicités pour ces aboutissements.

A Dizanguè, le projet a coûté 248 millions de francs, et a fait l’objet d’une réception provisoire le 14 juillet 2017. Assis sur une emprise globale de 740 mètres carrés, l’hôtel de ville de Dizanguè est un R+1, qui comprend au rez-de-chaussée 9 bureaux, une salle des actes et des toilettes, et au premier niveau le cabinet du maire, la recette municipale, 10 autres bureaux, un magasin, une salle de réunion etc.

A l’extérieur, des espaces verts et des pavés ont été disposés, ainsi qu’un mât qui porte le drapeau du Cameroun. Sur demande du maire Samuel Bekoe – qui a par ailleurs été élevé hier à la dignité d’officier du Mérite camerounais – une demande de 42 millions F pour l’équipement du bâtiment a reçu une réponse favorable du Feicom.

Pour Edéa 2e, les travaux de construction ont été exécutés en deux phases, qui ont respectivement coûté 158,2 et 140 millions de francs. Une demande d’appui pour équipement d’un montant de 20 millions F a été adressée au Feicom par le maire, Jean-Pierre Mbei Nje.

Le bâtiment, érigé sur un site de 3 hectares, est un R+1, qui comprend 11 bureaux et un bloc toilettes au rez-de-chaussée et, à l’étage, outre le cabinet du maire, 12 autres bureaux et également des toilettes. A l’extérieur, des espaces verts et des pavés agrémentent le décor, au centre duquel se dresse un mât pour le drapeau…

A chacune de ses prises de parole, le ministre Georges Elanga Obam a insisté sur la nécessité de bien maintenir ces bâtiments, qui sont une preuve de l’importance que l’Etat attache au développement et à la modernisation des communes.

De « belles réalisations » qui inscrivent les localités bénéficiaires dans « la dynamique du progrès et du développement local ». Il revient désormais à celles-ci de profiter du nouvel environnement de la décentralisation, qui vient de recevoir une impulsion du chef de l’Etat avec la création du Minddevel.

Afin que les collectivités territoriales décentralisées deviennent des leviers locaux du développement national. Ceci à travers la promotion d’activités de production, du tourisme, de l’industrie, etc.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie