Manuels scolaires : les listes sont disponibles

 Elles ont été publiées hier par le MINEDUB et le MINESEC sur proposition du Conseil national d’agrément spécialisé.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Ouf ! seraient tentés de dire tous ceux (parents, élèves, éditeurs, enseignants),  qui attendaient avec impatience et pour des raisons diverses, la publication de la liste des manuels scolaires et matériels didactiques.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Les listes pour ce qui concerne l’enseignement secondaire francophone et anglophone, celles de l’enseignement primaire et maternel anglophone et francophone  ont été rendues publiques hier par les ministres des Enseignements secondaires et de l’Education de base.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

A leur lecture, on note une diminution substantielle du nombre d’ouvrages au programme. Pas plus d’une quinzaine de la classe de sixième en Terminale pour les francophones, trois pour les maternelles anglophone et francophone, huit maximum pour le primaire francophone contre une quinzaine pour les anglophones etc. Et les coûts eux aussi, sont revus à des proportions raisonnables.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Pour la classe de sixième francophone par exemple les élèves n’utiliseront dès la rentrée prochaine, que dix manuels scolaires. Loin de la vingtaine encore au programme l’année dernière. L’ouvrage le plus onéreux (Education à la citoyenneté) coûtera 4 200F et le moins cher (Langues françaises) reviendra à 3 500F.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

De la classe de cinquième à celle de Terminale, le nombre de manuels oscille entre huit et douze au maximum, pour des coûts allant de 1 600F à 8 700F. Côté anglophone, on oscille entre treize et dix huit livres pour des coûts allant de 1 000F à 8 500F.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

Le Conseil national d’agrément des manuels scolaires et matériels didactiques est donc resté fidèle à ses missions. Mis en place le 24 novembre dernier par le Premier ministre, chef du gouvernement, il avait pour objectifs, de mettre un terme à la violation de la réglementation en vigueur dans le choix, la production, la distribution et surtout la durée d’utilisation des manuels.

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

Ce qui se traduisait par des conflits d’intérêt dans l’élaboration et l’édition du manuel scolaire et des matériels didactiques. Dès la prochaine rentrée scolaire,  toute discipline inscrite au programme sera dispensée au moyen d’un seul livre pour chaque matière.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

Le Conseil national d’agrément des manuels scolaires et matériels didactiques, conscient des enjeux, a donc tout mis en œuvre lors de sa session de plein droit et pour sa 15è session ordinaire tenues à Yaoundé du 16 avril au 4 mai 2018. 1 428 ouvrages étaient proposés par 123 éditeurs. Les premiers résultats sont désormais connus.

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category