Le précieux apport des fonds C2D

Grâce à ce financement de 23,9 milliards de F, la voirie de Bafoussam va faire sa mue, au grand bonheur des populations.

C’est comme un rêve qui devient réalité. La semaine dernière, après une longue procédure, l’entreprise Razel a été désignée pour effectuer les travaux au titre du Contrat désendettement développement (C2D) dans la capitale régionale de l’Ouest.

Un ouf de soulagement pour les nombreuses populations qui attendent depuis bientôt 10 ans la matérialisation de ce projet sur le terrain.

Selon le gouverneur Augustine Awa Fonka, le C2D est véritablement le projet qui va transformer la voirie de Bafoussam pour la CAN en désengorgeant de nombreux quartiers.

D’un montant global de 23,9 milliards (23 985 945 000) de F, le C2D comprend deux composantes. Une centrée sur le renforcement des capacités et l’autre, plus concrète, centrée sur les travaux à réaliser.

Cette seconde composante est constituée d’un programme d’investissement prioritaire (PIP) qui se décline en quatre points que sont la voirie et l’assainissement (18 706 747 500 F), les équipements marchands (projets générateurs de revenus pour un montant de 4 165 402 500 F), les services urbains de base (472 230 000 F) et enfin le cadre de vie (espaces publics pour un montant de 641 565 000 F).

Au niveau de la voirie, il est prévu la réhabilitation des voies de contournement du centre commercial (carrefour le Maire - 3è carrefour Eveché, pharmacie Binam-carrefour Tougang village-Entrée hôpital régional, Entrée chefferie Bafoussam-carrefour Socada-Stade omnisport-Camp sable entres autres) et des voies de désenclavement des quartiers d’habitat dense (cas par exemple du carrefour hôtel de ville-carrefour stade omnisport, Afrique construction-Tyo ville-Lycée Baleng, Entrée polyclinique Tagne-Stade municipal-premier carrefour Eveché).

Les trottoirs ici seront en pavé ou en béton hydraulique.
Au niveau des équipements marchands, il est prévu la réhabilitation des pourtours du marché A avec aménagement sommaire du site de la réserve municipale de Famla, la modernisation du marché de Casablanca, la reconstruction partielle du marché B, la réhabilitation de la gare de Ndiangdam, la construction d’une salle polyvalente.

Dans les services urbains de base, le C2D prévoit à Bafoussam la construction de 10 kiosques à eau, 10 latrines dans certaines écoles, 8 toilettes publiques et la fourniture et installation de 80 candélabres solaires.

Enfin, dans le volet cadre de vie (espaces publics), on a l’aménagement d’un parc à loisirs et la construction des locaux de la cellule locale de suivi qui est déjà opérationnelle.

Le problème demeure cependant la question des indemnisations qui, rassure le gouverneur Augustine Awa Fonka, sera gérée avec célérité et efficacité pour ne pas ralentir les travaux dont le démarrage est imminent.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie