Les arbitres s’échauffent

Une quarantaine de femmes en noir en stage depuis mercredi au Centre d’excellence de la CAF à Mbankomo.

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine 2016 a déjà débuté du côté des arbitres. Depuis mercredi, 47 femmes en noir, en provenance de tous les pays d’Afrique, est en stage de recyclage et de perfectionnement au Centre d’excellence de la Confédération africaine de football (CAF) à Mbankomo. Parmi elles, quatre Camerounaises : Carine Atezambong Fomo, Jeanne Ekoumou, Josiane Mbakop Nfongan et Thérèse Raïssa Neguel. Ces dernières se sont notamment distinguées en officiant dans les stades cette saison lors des  championnats professionnels  de Ligue 1 et 2. 
On y retrouve deux arbitres-assistants : âgée de 32 ans, Carine Atezambong Fomo, la benjamine du quatuor, officie au niveau international depuis 2014, d’après les données de la Fédération internationale de football association,  tandis que Josiane Mbakop Nfongan, 36 ans, a le statut d’internationale depuis 2006. Elle revient d’ailleurs de la dernière coupe du monde U-17 féminine en Jordanie. Les deux arbitres de la bande sont Jeanne Ekoumou (41 ans et internationale depuis 2010) et  Thérèse Raïssa Neguel (35 ans et internationale depuis 2006). Cette dernière est sans doute l’une des plus expérimentées des Camerounaises. Elle a notamment officié lors de la dernière Coupe du monde féminine de football au Canada en 2015, lors des Jeux olympiques 2012 et lors de plusieurs CAN féminines. 22 officiantes seront retenues à l’issue du stage qui s’achève dimanche pour diriger les rencontres de la CAN 2016.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie