Mfoundi I: le soutien de la section RDPC aux musulmans

 Le président de cette unité politique, Jean Marie Abouna, a offert mardi des denrées alimentaires d’une valeur de plus de deux millions de F à cette communauté.

Les familles musulmanes de 17 mosquées situées sur le territoire correspondant à la section du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) du Mfoundi I, ont bénéficié mardi dernier, d’actes de charité du président de cette unité politique.

Jean-Marie Abouna leur a remis un don de produits de première nécessité, constitué de riz, de l’huile, du sucre, de la tomate…d’une valeur de plus de deux millions de F. C’est un geste, a expliqué le donateur, qui s’inscrit dans une logique d’assistance fraternelle aux frères musulmans, « en période de Ramadan, moment de privation, de prières et de pénitence. »

Pour Jean Marie Abouna, cette tradition qui dure depuis huit ans, symbolise le partage, la communion et le vivre ensemble entre toutes les populations du Mfoundi I, dans l’arrondissement de Yaoundé I.

« Nous sommes tous Camerounais ici et nous vivons notre multiculturalisme comme une richesse. Et le Ramadan qu’observent nos frères musulmans est un moment idoine pour célébrer cette richesse qu’est le multiculturalisme », s’est exprimé le président de la section RDPC Mfoundi I.

Au nom de la communauté musulmane, El Hadj Adama Ali, a exprimé la gratitude des bénéficiaires au donateur. « En accomplissant cet acte de charité pour cette communauté, nous ne saurons rester insensibles et reconnaissons votre appui constant », a indiqué le chef de la communauté. 

Il a redit toute la dévotion des fidèles musulmans dans la prière pour la paix, l’unité et la stabilité du Cameroun durant ce mois de Ramadan. « Ils dont mis ces moments sacrés à contribution pour implorer Allah pour le Cameroun. Face à cette mobilisation permanente, nous sommes en communion avec nos frères musulmans », s’est réjoui Jean Marie Abouna. 
 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie