« Nous sommes au service de l’usager qui est roi »

Joseph LE, Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative.

Dans quelles conditions de travail avez-vous trouvé vos collaborateurs au cours de cette descente sur le terrain

Je dois dire d’emblée que je suis satisfait et agréablement surpris de constater qu’aussi bien à Buea qu’à Douala, les conditions de travail sont bien meilleures qu’à Yaoundé, par exemple à la délégation régionale du Centre. S’agissant du Centre, cela va se régler très rapidement parce qu’il y a un bâtiment qui est presque terminé et ils vont pouvoir déménager très rapidement. A Buea et à Douala précisément, j’ai découvert des délégations régionales bien entretenues par de braves dames qui sont véritablement dévouées à leur tâche en faisant un bon travail. Je dois surtout dire que je suis satisfait de constater qu’aussi bien à Buea qu’à Douala, l’application Sigipes fonctionne déjà. Cela va nous permettre de régler pas mal de problèmes. Nous allons faciliter la tâche aux usagers. Il n’est pas normal, s’agissant du Sud-Ouest, que quelqu’un parte d’Akwaya parce qu’il est un agent de l’Etat ou un fonctionnaire  qui a besoin d’un service à notre niveau, aille jusqu’à Yaoundé. C’est une très longue distance. Il y a beaucoup de risques d’accident sur la route, des pertes énormes d’argent et  évidemment le service est abandonné.

Quels sont les avantages de cette application chez les usagers vivant dans les régions ?

Avec Sigipes, ces usagers vont s’arrêter à Buea pour le Sud-Ouest et pourront avoir tous les services dont ils ont besoin. Celui du Littoral ne partira plus de Yabassi pour Yaoundé pour un service. C’est terminé. Il s’arrêtera à Douala pour les services nécessaires. C’est déjà une première toute petite victoire dans ce que nous essayons d’apporter comme changement, comme réforme dans le fonctionnement des services. Nous sommes au service de l’usager qui est roi. Il est bon que nous lui procurions des conditions idoines de travail. C’est un long processus mais il faut commencer quelque part, même avec des moyens limités. Tout cela va se moderniser par la suite. Nous prions nos usagers d’être encore un peu patients pour que tout cela se mette en place avec leur concours à travers des messages, des plaintes. C’est une bonne chose pour que nous sachions qu’à tel endroit, il y a tel problème pour qu’ensemble nous trouvions des solutions.

A quand l’occupation de ce nouveau bâtiment ?

Il est effectivement tout neuf et j’allais dire tout beau, même s’il y a quelques aspérités qu’il faut encore corriger. Nous avons donné des instructions fermes à Madame le délégué régional et à l’entrepreneur pour  que cela soit corrigé rapidement. Nous avons encore un petit souci : celui de l’équipement de ce bâtiment. Nous allons nous battre pour pouvoir, aussi bien dans le cadre du budget du ministère que dans celui de la coopération, et pourquoi pas certains financements spéciaux qui peuvent être trouvés dans le cadre de la solidarité gouvernementale, équiper ce bâtiment. Je crois qu’il est nécessaire que les collaborateurs de cette délégation régionale viennent déjà s’installer parce qu’au regard de ce qui est déjà fait, il n’est pas bon qu’il reste encore longtemps inoccupé. Il risque de commencer à tomber en ruines avant même que les uns et les autres ne viennent s’y installer. Je dis merci au gouverneur pour son hospitalité.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie