Maroc-Portugal : vaincre ou mourir

En ouverture de la deuxième journée dans le groupe B, les Lions de l’Atlas jouent leur va-tout ce mercredi à Moscou.

Le Maroc n’aura plus droit à l’erreur cette mi-journée. Surtout qu’en face, il a fort à faire face au Portugal et son arme fatale nommée Cristiano Ronaldo. Présents à Moscou depuis lundi dernier, les joueurs de « l’homme à la chemise blanche », Hervé Renard, ont procédé hier en fin d’après-midi à une ultime séance d’entraînement.

En début de semaine, selon un communiqué de la Fédération royale marocaine de football, l’ensemble de l’effectif a passé en revue tous les aspects techniques et tactiques à huis clos.

Etourdi suite à sa commotion cérébrale face à l’Iran, Noureddine Amrabat a réintégré le groupe après quelques jours de repos et d’observation médicale. Au lendemain de la défaite inaugurale, la presse chérifienne s’accorde sur certains changements.

A l’image du retour de Nabil Dirar, opérationnel après plusieurs mois de blessure ou encore de la titularisation de l’attaquant Khalid Boutaïb. Ce dernier devrait profiter de la performance en demi-teinte d’Ayoub el Kaabi, le meilleur buteur du CHAN 2018. Ce match aura en tout cas  une saveur particulière pour Manuel Da Costa qui a la particularité d’avoir les triples nationalités marocaine, française et portugaise.

Le Portugal, la patrie de son père, qui a emmagasiné une bonne dose de confiance suite à son nul, 3-3, contre l’Espagne. Une performance encourageante que les hommes de Fernando Santos comptent capitaliser ce mercredi. Une position de favori assumé qui n’augure pour autant pas un match des plus évidents.

La solidité défensive marocaine lors de la campagne de qualification (avec un seul but concédé, ndlr) reste une donnée prise en compte. Conduit par Cristiano Ronaldo, capitaine en pleine réussite et un groupe au complet, le Portugal a l’occasion d’entrevoir la route des huitièmes de finale.

Mais avant, les Lusitaniens devront éviter qu’un précédent ne se répète. Lors du mondial 86 au Mexique, le Maroc connaissait sa première victoire dans un match de coupe du monde. Ce 11 juin à Guadalajara, la génération des Badou Zaki et Abdelaziz Boudebala terrassait alors le Portugal sur le score de 3-1.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie