Enquêtes post-attentat: 29 officiers de police judicaire formés

Le SED, Jean-Baptiste Bokam a présidé la cérémonie de remise de diplômes vendredi à Yaoundé.

Le Centre de perfectionnement de la police judiciaire a servi de cadre, vendredi dernier, à la clôture du stage organisé en son sein. Cette formation, ouverte quelques semaines plus tôt, était adaptée à la lutte anti-terroriste et ouverte aux sous-officiers de la gendarmerie et aux fonctionnaires de la Sûreté nationale. Les 29 participants ont donc reçu leurs parchemins des mains du secrétaire d’Etat à la Défense, chargé de la gendarmerie nationale, Jean Baptiste Bokam, le délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguélé et l’ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault.  
La formation s’est appesantie sur le développement des techniques d’enquêtes post-attentat. Pour le SED, une bonne investigation post-attentat permet d’interpréter correctement les faits, de reconstituer leur déroulement et de comprendre ce qui s’est passé. Et ce sont là des acquis qui permettent d’améliorer le renseignement anti-terroriste, les recherches en vue du développement des capacités d’anticipation et d’intervention. C’est pour cela que Jean Baptiste Bokam a prescrit à ces officiers de police judiciaire de mettre en pratique ces enseignements sur les scènes de crimes. « Les indices matériels, lorsqu’ils sont détectés et correctement manipulés, sont une source fiable sur la compréhension du déroulement des faits », a rappelé le SED.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie