ELECAM: tous pour la sérénité

 Au cours d’une séance de travail hier à Yaoundé, le président du Conseil électoral, le directeur général des Elections et le personnel de la délégation régionale du Centre déterminés à relever les défis futurs.

Les personnels les attendaient sur le terrain. Surtout au lendemain de la nomination du nouveau DGE et de son adjoint par le chef de l’Etat, le 28 mai dernier. Hier à Yaoundé, le président du Conseil électoral (PCE) et le directeur général des Elections (DGE),  ont rencontré les chefs des 10 agences départementales et des 70 antennes communales de la région du Centre, en présence de Mme le délégué régional. Enow Abrams Egbe et Erik Essousse sont venus écouter et ont présenté des réponses concrètes, dans un langage de vérités. Un échange en toute sincérité

Une nouvelle ère à ELECAM 

L’alerte est venue du PCE : « Il n y’aura plus d’ELECAM à deux vitesses ! » Enow Abrams Egbe a clairement dit que le temps de monter les uns contre les autres pour bénéficier des avantages indus est révolu. « Ce n’est plus la peine de venir médire du DGE. Nous sommes en communion d’esprit. Nous travaillons en parfaite synergie. ELECAM est un et indivisible », a martelé le PCE. A la suite des nominations du DGE et de son adjoint, le Conseil électoral et la direction générale des Elections sont désormais engagés à relever les défis futurs, en remobilisant le personnel. Cette nouvelle ère qui s’inaugure, à en croire Erik Essousse, met un terme aux campagnes de haine, de mensonge et de délation. Désormais, c’est la famille ELECAM qui est mobilisée, dans la compréhension et la mutualisation des efforts. 

La remobilisation du personnel

Les différentes préoccupations du personnel ont trouvé un écho dans le mot de bienvenue de Mme Michèle Arlette Essi, délégué régional ELECAM-Centre. Entre autres, les avancements et reclassements qui tardent, les primes et gratifications absentes, la non-affiliation à la CNPS. Le DGE n’a pas fait dans la langue de bois. « J’ai déjà commencé à signer certains des documents liés aux avantages du personnel, avant cette descente sur le terrain. Vos avantages seront rétablis. Ce sont vos droits et nous y veilleront, en collaboration avec le Conseil électoral », a annoncé Erik Essousse. Pour ce qui est des cotisations CNPS, le DGE a confié que les arriérés qu’enregistre ELECAM sont de près de trois milliards de F. Mais des dispositions ont été prises, avec l&...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category