Ranson Ngum: passioné du monde rural

Co-fondateur de l’ONG « Rural Investment Coorporation », il fait dans l’aide sociale et économique dans les zones rurales.

La vie est un choix. Ranson Ngum, journaliste de formation, a fait le sien. Tournant le dos aux médias, le jeune garçon s’est plutôt orienté vers le monde rural. « Notre projet a pour vocation de promouvoir, d’accompagner et de faciliter les investissements en milieu rural. Et avec les bénéfices que nous obtenons, nous offrons des aides pour accompagner la scolarisation des jeunes dans cette zone », explique-t-il.  Pour le monde rural, le jeune éprouve une passion sans borne.

C’est ainsi qu’en 2014 en compagnie de deux camarades de l’Ecole de journalisme (ESSTIC), ils lancent un projet dénommée « Rise and Shine », destiné à recenser et venir en aide à la scolarisation des jeunes filles dans les zones rurales. « Avec nos petites économies, nous achetons des fournitures scolaires pour faire des dons dans les zones rurales pendant les vacances.

Petit à petit nous gagnons du terrain, et nous nous sommes dit, pourquoi ne pas user de notre intelligence pour faire la promotion de ces zones afin de les aider à se développer et être autonomes. Voilà comment nous nous sommes lancés avec un second projet », relate Ranson Ngum.

Très vite, les jeunes gens créent alors une ONG au nom de « Rural Investment Coorporation ». Celle-ci étant axée sur deux principaux volets : le social et l’économie. Fouinant alors de gauche à droite, ils gagnent pour la première fois une sélection du Fonds canadien pour les initiatives locales.

Ce qui les amène à faire une descente dans la région du Nord en 2015, où ils visitent plusieurs villages pour recenser les besoins de la population (volet social), et voir les potentielles ressources de ces zones de manière à les mettre en valeur, (volet économique).

Une première expérience qui s’est bouclée avec un succès fulgurant. « Je n’avais jamais mis pieds dans la région du Nord. Cette descente m’a impressionné et vu le succès remporté, j’ai dû laisser mes études pour me consacrer à cette passion plutôt bénéfique non seulement pour, moi mais surtout pour les populations rurales », soutient Ranson.

 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie