Départs en vacances : branle-bas dans les transports

Les compagnies sont prises d’assaut par les vacanciers depuis près d’un mois.

Depuis le début des départs en vacances, les agences de transport connaissent une affluence grandissante. A Mvan par exemple, la fréquentation a connu un pic. Ici, ce sont de longues files devant les guichets, avec des salles d’attente pleines à craquer.

Le quotidien est animé par de nombreux départs et arrivées incessants de bus et cars de transport. Selon certains responsables, plus de 1 200 voyageurs sont recensés chaque jour.

Pour agrémenter le séjour des voyageurs dans ces espaces, plusieurs agences ont pris des mesures pour limiter l’affluence. « Les dispositions ont été prises. Nous avons mis en circulation trois nouveaux bus », explique Loïc Abossolo, responsable du service de guichet dans une agence. Sur le plan sécuritaire, aussi, tous les chefs d’agences rencontrés rassurent.

« Nous avons sensibilisé nos chauffeurs sur les automatismes du code de la route. Nos bus sont équipés du système GPS afin de limiter l’excès de vitesse des chauffeurs sur les axes routiers. Nous travaillons aussi en collaboration avec nos passagers. Parmi eux, nous avons un espion qui nous renseigne sur l’attitude du chauffeur au cours du voyage », souligne, Marc W, autre responsable.

Dans la plupart des agences, le nombre de guichets a été augmenté pour répondre à cette forte demande. La programmation des conducteurs a également subi des modifications.  Pour limiter les cas d’accidents, le nombre de navettes a été réduit par chauffeur. Ainsi, chaque chauffeur a droit à deux voyages par jour. 

L’affluence dans les agences n’est pas sans conséquences. Le nombre d’ « attaqueurs » et de bandits a aussi doublé. Hier par exemple, une dame a failli perdre ses bagages. A peine le taxi dans lequel elle se trouvait a garé, des jeunes hommes sont venus les transporter et les ont emmenés dans un bus, sans son avis.

Malgré ses cris, les jeunes ont exigé qu’elle voyage dans leur agence ses bagages. Il a donc fallu l’aide du chauffeur de taxi pour qu’elle puisse entrer en possession de ses affaires. Outre, ces désordres il faut faire face aux embouteillages.

Car, certaines  compagnies de transport confrontées au déficit du parc automobile sont parfois obligées de garer sur la chaussée.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie