Jean-Marie Benoît Mani: « La Centrale permettra de détecter les mauvais payeurs »

Directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale, Secrétaire général du Conseil national du crédit.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

 

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Monsieur le directeur, le ministre des Finances lance ce jeudi la centrale des risques des établissements de microfinance. A quoi renvoie cette appellation ?

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

La Centrale des Risques des Etablissements de Microfinance, en abrégé CREMF, est une base de données qui enregistre les informations sur les engagements de la clientèle des banques, des établissements financiers et de microfinance. La CREMF est structurée autour de deux principaux fichiers : le fichier des créances saines, et le fichier des créances en souffrance.

Read also :

Le fichier des créances saines contient les informations sur l’encours des crédits sains accordés à la clientèle, dont le remboursement s’effectue normalement (découverts, facilités de caisse, crédits à court terme, crédits à moyen terme, crédits à long terme, cautions et avals), en nombre et en valeur. Les informations contenues dans le fichier des créances en souffrance quant à elles concernent les créances impayées, les créances immobilisées, les créances douteuses couvertes par la garantie de l’Etat ou par des sûretés réelles, et les autres créances douteuses.

Read also :

Read also : Excès de vitesse : 20 automobilistes suspendus de conduite

On sait que cette structure vient accompagner les établissements de microfinance. Y aura-t-il choix ou obligation pour les EMF d’y adhérer ?

Read also : Accès à un compte bancaire: Seulement un adulte sur 10

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category