Commerce illicite: nouvelle saisie de la douane

Troisième prise en trois semaines de marchandises frauduleuses par le secteur Littoral II.

 

En trois semaines, l’opération FASCIL (Fight Againts Smuggling Counterfeiting and Illegal Trade), qui vise à lutter de façon plus significative contre la contrefaçon et le commerce illicite, continue de donner des résultats. Il y a quelques jours au port de Douala, cette mission, qui remplace l’opération nationale Halcomi (Halte au commerce illicite) momentanément suspendue, a mis la main sur des  marchandises, en l’occurrence des liqueurs, champagnes et vins de grande qualité, dissimulés dans des congélateurs et des caisses spécialement aménagées, le tout dans un conteneur de 40 pieds.
Dans la déclaration, le propriétaire avait signalé la présence d’un véhicule, de congélateurs vides et d’articles domestiques usagés, ne mentionnant pas les marchandises fortement taxées qu’il a voulu dissimuler. Même le scanner n’a pas détecté le contenu des congélateurs. C’est l’attitude de l’usager qui suscitera des interrogations chez les agents de la mission spéciale. Une visite à domicile est demandée par le déclarant.
Après analyse minutieuse du conteneur, on découvre une importante cargaison composée de 486 bouteilles de vin rouge de différents crus, 40 bouteilles de vin fruité, 41 cannettes de bière, 22 portières de véhicule, 10 moteurs usagés.
L’entrée sur le territoire camerounais de bouteilles non estampillées cause un énorme manque à gagner à la Douane et aux impôts, relève-t-on du côté des autorités fiscalo-douanières.
La prochaine étape après la saisie a été la vérification et l’évaluation des quantités. Des procès-verbaux ont été dressés et signés par le déclarant et le propriétaire. Les amendes seront fixées après l’évaluation des droits compromis. Si le contrevenant s’acquitte des frais exigibles, les marchandises lui seront remises.
Le but de la mission FASCIL, qui va durer trois mois, est donc d’appuyer les unités opérationnelles afin de quadriller toute  la circonscription d’exercice du groupement actif du Littoral 2, densifier l’application des mesures de lutte contre la contrebande et la contrefaçon, renforcer les dispositifs de surveillance et de lutte contre la fraude des unités.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie