Circulaire N°0001/CAB/PRC du 20 juin 2018 relative à la préparation du budget de l’Etat pour l’exercice 2019

Le président de la République

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

A

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement;

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

Monsieur le vice-Premier ministre ;

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

Mesdames et Messieurs:

Read also : Vaccin contre le Covid-19: Les éclairages du gouvernement

- les ministres d’Etat;

Read also : Lionnes indomptables: Les leçons d’une élimination

- les ministres;

Read also : Chemin de fer: Il est urgent de sécuriser

- les ministres délégués;

Read also : Délinquance en milieu scolaire: Des solutions en débat

- les secrétaires d’Etat;

Read also : Ouverture démocratique: 30 ans de multipartisme

- les gouverneurs de régions.

Read also : Dérives scolaires: Les évêques inquiets

La présente circulaire fixe les orientations générales de la politique budgétaire, ainsi que les dispositions pratiques pour l’élaboration du budget de l’Etat pour l’exercice 2019.

Read also : Tomates: Les prix fluctuent

Le processus d’élaboration du budget de l’Etat pour l’exercice 2019 s’inscrit dans la mise en œuvre de la politique de développement économique, social et culturel de la Nation, sous-tendue par le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) découlant de la vision d’un Cameroun émergent, démocratique et uni dans sa diversité à l’horizon 2035.

Read also : AFCON 2022 Organisation: Urgency To Accelerate Infrastructure Works

Il devra, de manière générale, intégrer les exigences du Programme Economique et Financier conclu avec le Fonds Monétaire International en vue de la consolidation d’une croissance économique inclusive. Il devra, en outre, prendre en compte les plans régionaux, communaux et intercommunaux de développement dans le but d’accélérer la politique de l’Etat en matière de décentralisation et de développement local.

Read also : Olympics Intercontinental Play-offs: Decisive Match For Lionesses

Un accent particulier devra être mis sur la mise en œuvre sur le parachèvement du Plan d’Urgence Triennal pour l’accélération de la croissance (PLANUT), l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019, l’exécution du « Plan Triennal Spécial Jeunes» 2017-2019 et le soutien aux populations des régions affectées par les crises sécuritaires.

Read also : Ramadan 2021: Un jeûne dans les restrictions

La préparation du budget 2019 devra intégrer les actions contenues à titre transitoire dans le prochain triennat (2019-2021) du vaste Plan de modernisation des finances publiques mis en œuvre par le Gouvernement.

Read also : Akwaya: Military Hands Over Reconstructed Bridges

Ce triennat, qui finalise la mise en place de la deuxième phase de la Vision 2035, devra permettre de consolider l’usage du Budget Programme, aussi bien dans son processus de préparation et de présentation, que d’exécution des activités y contenues et d’évaluation de leurs performances.

Read also : Vaccination contre le Covid-19: Le ton est donné

I- DU CONTEXTE MACROECONOMIQUE

Read also : National Assembly: CONAC Edifies On Path Covered

1- La préparation du budget de l’Etat pour l’exercice 2019 se déroule dans un environnement international propice où les perspectives économiques mondiales continuent à s’améliorer et sont favorables, même s’il persiste encore quelques risques.

Read also : Anti-Covid-19 Fight In Public Places: Local Authorities To Intensify Sensitisation

2- De 3,1% en 2016, la croissance mondiale s’est affermie à 3,8% en 2017, selon le Fonds Monétaire International. Elle est estimée à 3,9% en 2018 et se stabiliserait à 3,9% en 2019. La croissance est tirée essentiellement par le rebond du commerce mondial. Elle bénéficie aussi des conditions financières accommodantes et de l’accroissement de l’investissement.

Read also : Eliminatoires des Jeux olympiques: Les Lionnes sont prêtes

3- Dans la CEMAC, la croissance devrait repartir à la hausse à 1,7% en 2018, après deux années successives de récession. Les réserves ont commencé à se rétablir, du fait de la mise en œuvre des mesures permettant leur reconstitution et l’assainissement des finances publiques. Si la hausse des cours mondiaux de pétrole se poursuit, l’accumulation des réserves pourrait s’accélérer. Toutefois, la situation des finances publiques budgétaire demeure encore tendue, en raison notamment d’une contraction prolongée en Guinée Equatoriale et du surendettement du Congo. En 2019, la croissance est projetée à 3,3%.

Read also : Pascal Monkam: Le dernier voyage

4- Au plan interne, la croissance économique a ralenti ces deux dernières années, la morosité observée dans les économies de la sous-région se répercutant sur plusieurs branches d’activités. Considérée jusque-là comme résiliente face aux chocs qui la secouaient, l’économie nationale a montré les premiers signes de ralentissement en 2016. Partant de 5,7% en 2015, la croissance économique s’est établie à 4,5% en 2016 et, est estimée à 3,2% en 2017. Au terme de l’exercice 2018, elle est attendue à 4,1%.

Read also : Classes d’examen: Des élèves sous pression

5- Pour faire face à la crise économique dans la sous-région, et en droite ligne des engagements déclinés dans le communiqué final du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CEMAC du 23 décembre 2016, le Cameroun a conclu le 26 juin 2017 un accord triennal avec le FMI, au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), pour accompagner le programme des réformes économiques et financières du pays. Le Programme économique et financier (PEF) vise à rétablir les équilibres macroéconomiques, à améliorer la compétitivité de l’économie tout en soutenant la croissance économique et en renforçant la résilience du secteur financier. En particulier, le volet budgétaire s’appuie sur les réformes structurelles, en vue d’accroître la mobilisation des recettes internes, renforcer l’efficience de la dépense publique et maîtriser les risques.

Read also : Marc Vivien Foe Award 2021: Toko Ekambi Shortlisted

6- Le programme est cohérent avec le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) dont l’objectif principal est d’assurer une croissance forte et inclusive, permettant notamment de réduire la pauvreté et le sous-emploi, afin d’atteindre le statut de pays émergent à l’horizon 2035. Le FMI apporte son soutien par le biais de concours financiers, de conseils de politique économique et d’une assistance technique.

Read also : Parliamentary Networks: For What Impact?

7- A moyen terme, les perspectives sont plus positives. La croissance devrait commencer à remonter dès 2019, soutenue par la production gazière et les effets multiplicateurs de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football masculin. S’agissant des ressources naturelles extractives, la mise en service effective depuis le mois d’avril 2018 de l’usine flottante de liquéfaction de gaz naturel vient compenser en partie la baisse observée dans la production de pétrole. Des projets sont également en cours pour l’extraction des autres minerais. Dans le secteur non pétrolier, la mise en œuvre du DSCE se poursuit renforcée par celle du PLANUT.

Read also : Urban Music: The Strides Of Mr. Leo

8- Pour accompagner les branches potentiellement porteuses de valeur ajoutée, des politiques publiques ciblées sont menées. Dans le secteur primaire, des programmes d’accompagnement des agriculteurs et des éleveurs sont en cours pour permettre d’accroître la production nationale, tout en développant les chaînes de valeurs agro-industrielles. L’amélioration de l’offre d’énergie, à travers la mise en service des barrages hydroélectriques et la construction des infrastructures de transport d’électricité par SONATREL, va contribuer à relancer la production manufacturière et les autres industries. En outre, l’opérationnalisation du port en eau profonde de Kribi (PAK) permettra d’accéder à un marché de plusieurs millions de consommateurs. Toutefois, il reste entendu que le secteur privé en investissant et en créant des emplois, demeure le seul véritable moteur de la croissance.

Read also : Autoroute Yaoundé-Douala: Bientôt la fin de la phase I

9- S’agissant des prix, l’inflation mondiale s’est affermie en raison de la hausse des prix des matières premières. Au niveau national, l’inflation s’est établie à 0,6% en 2017. En 2018, ce taux ne devrait pas dépasser la norme communautaire de 3%, du fait de la poursuite des actions visant à maîtriser les prix. Quant aux termes de l’échange, ils sont favorables depuis 2017 et devraient le rester en 2018.

Read also : Les voies de raccordement identifiées

II- DES OBJECTIFS DE L’ACTION PUBLIQUE

Read also : Homme de consensus

10- Au cours de l’année 2019, l’objectif majeur reste la consolidation de la croissance pour la rendre plus forte, durable, inclusive et génératrice d’emplois. Les leviers d’action devront prioritairement porter sur la modernisation de l’appareil de production, la promotion des activités agropastorales et agroindustrielles, l’amélioration des capacités d’offre dans le domaine énergétique, l’amélioration de la compétitivité des entreprises et du climat des affaires, l’amélioration de l’accès au financement, la promotion des industries locales et la transformation accrue des produits locaux.

Read also : Alim Hayatou: L’hommage de la nation

11- Dans un contexte marqué par le ralentissement de la croissance et le tassement des recettes pétrolières, les mesures fiscales nouvelles pour l’exercice 2019 devraient contribuer à l’optimisation des ressources non pétrolières, tout en promouvant une fiscalité de développement et un environnement fiscal favorable au développement des affaires. A cet effet, les mesures d’élargissement de l’assiette fiscale et de sécurisation des recettes devront être poursuivies.

Read also : Fight Against Covid-19: Medical Doctors, Pharmacists For Vaccination

12- En matière fiscale, les objectifs ci-après doivent être recherchés :

Read also : Public Health: Secretary Of State Alim Hayatou Is No More

- les mesures fiscales nouvelles pour l’exercice 2019 devraient participer à l’optimisation des ressources non pétrolières tout en promouvant un environnement fiscal favorable au développement des affaires, notamment dans un contexte marqué par le ralentissement de la croissance et le tassement des recettes pétrolières;

Read also : Coupe de la CAF: Coton prend la tête

- la sécurisation de l’assiette fiscale par la rationalisation et la maîtrise des régimes fiscaux incitatifs devra être renforcée.

Read also : Human Dignity At Least!

13. A ce titre, les dispositions à prendre devront veiller à ne pas mettre en péril les potentialités et les acquis des entreprises en tant que vivier d’emplois, ni obérer leur pleine compétitivité. Elles devront, par ailleurs, soutenir la consommation des ménages qui sont autant de facteurs de croissance économique.

Read also : Violation de la vie privée: Les vidéos de la honte

14. En matière douanière, les objectifs ci-après doivent être poursuivis:

Read also : Lutte contre le discours de haine: La carte jeune

• la mise en œuvre efficiente de la mission économique de la Douane à travers l’identification des mesures d’accompagnement des entreprises en vue d’accroître leur productivité, leur compétitivité;

Read also : Interview: « Une démarche constructive est celle qui respecte les procédures »

• la protection de la société et de l’environnement contre les grands fléaux transfrontaliers et les trafics illicites;

Read also : Réforme du Code électoral: Une coalition qui questionne

• l’optimisation de la mobilisation et de la sécurisation des ressources budgétaires nécessaires;

Read also : AFCON 2021: Competition Dates Confirmed

• l’accentuation de la lutte contre la fraude commerciale et douanière;

Read also : Christian Cardinal Tumi: Venerated Apostle Of Peace!

• la facilitation des échanges et la réduction des délais de passage en douane;

Read also : 55 ans au service de l’Eglise

• la promotion de la gouvernance et de l’éthique.

Read also : Douala pleure le Christian Tumi

15. Le budget de l’Etat pour l’année 2019 devra également veiller au renforcement des acquis sur le plan économique et social, ainsi qu’en matière de gouvernance et de performance. Il devra, en outre, consolider les avancées déjà enregistrées en matière de décentralisation et de prise en compte du genre.

Read also : Growing Security, Economic Ties

16. Au plan économique, le Gouvernement devra assurer, par des mesures urgentes, l’atteinte des objectifs de croissance et d’emploi définis dans le DSCE, ainsi que ceux projetés dans le Programme économique et financier soutenu par les Partenaires Techniques et Financiers. Pour ce faire, il devra le cas échéant:

Read also : Cameroun-Grande Bretagne: Les adieux du haut-commissaire

- poursuivre et finaliser la construction et la mise en service des grands projets de première génération ;

Read also : Fighting Emerging Diseases: Cameroon Determined To Reduce Dependence

- poursuivre la mise en œuvre du Plan d’Urgence Triennal pour l’accélération croissance et du Plan Triennal « Spécial Jeunes» ;

Read also : Régionales partielles: Tous parés pour le scrutin

- boucler les projets relatifs à l’organisation de la CAN 2019 ;

Read also : Fête de Pâques: La dernière ligne droite

- promouvoir les projets et les mesures de lutte contre la sècheresse et les prédateurs;

Read also : 2021 AFCON: Competition Promises Fireworks

- augmenter notre production agricole à travers la mise en œuvre de l’agriculture de seconde génération, ainsi que la mise à la disposition des producteurs des intrants et des semences à haut rendement, des infrastructures et matériels d’irrigation et de maitrise de l’eau pour l’agriculture, l’élevage, la forêt et la faune;

Read also : Investiture du président centrafricain: Le chef de l’Etat représenté

- d’opérationnaliser le Plan d’Actions Prioritaires de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique;

Read also : Personnes âgées: Sous haute surveillance…à distance

- développer le réseau routier, à travers un vaste Programme de construction et/ou de réhabilitation de routes dans l’ensemble du pays;

Read also : 6e Journée éliminatoires CAN 2021: Pas de victoire pour les Lions

- accélérer l’industrialisation à travers une plus grande transformation des matières premières locales ;

Read also : Campagne contre les discours de haine: Tous concernés

- encourager le développement des entreprises structurantes citoyennes;

Read also : Lutte contre le chômage: Près de 331 000 emplois créés en 2020

- améliorer l’offre d’énergie, y compris des énergies renouvelables, et la rendre disponible  aux entreprises, aux administrations publiques et aux ménages;

Read also : Cameroun – Rwanda: Il faut finir en beauté

- développer les infrastructures de transport, dans le but de faciliter les échanges et de désenclaver les bassins de production, afin de mieux soutenir l’approvisionnement des marchés aux meilleures conditions possibles;

Read also : Violences en milieu scolaire: Police et gendarmerie en renfort

- développer un réseau routier et ferroviaire intégrateur avec les pays voisins, afin de stimuler les échanges inter-régionaux;

Read also : Non-respect des mesures barrières: Des acteurs politiques inaudibles

- accélérer l’intégration régionale et la libre circulation des biens et des personnes;

Read also : Texbooks Policy: Prime Minister Clarifies MPs

- améliorer le climat des affaires au Cameroun, afin de promouvoir l’investissement privé;

Read also : Professionnels de la santé: Le nouveau cri d’alerte

- améliorer l’accès au financement des entreprises, notamment à travers la diversification des instruments financiers, le recours aux guichets internationaux des Partenaires Techniques et Financiers et le développement des nouvelles sources de financement de l’économie ;

Read also : Cameroon-China: Celebrating 50 Years of Fruitful Cooperation

- conclure les négociations en vue de la préfiguration des grands projets structurants de deuxième génération;

Read also : MMA: Francis Ngannou , champion du monde

- améliorer la productivité et de la compétitivité de l’économie camerounaise, à travers:

Read also : Douala IV: Les comptes administratifs et de gestion adoptés

- la réduction des coûts des facteurs de production et la mise à niveau des entreprises;

Read also : Forestry: Women Urged To Join Wood Processing

- les mesures visant la dynamisation des exportations, en vue du renforcement de la compétitivité extérieure nette du Cameroun;

Read also : Cap-Vert - Cameroun: Les leçons de Praia

- l’accroissement de l’offre locale des biens et services, notamment ceux à l’origine du déficit de la balance commerciale (riz, poisson etc.) afin de favoriser la stratégie d’import-substitution ;

Read also : Lybie: Des forces étrangères indésirables

- l’accompagnement des filières porteuses de croissance et la conduite d’actions visant leur intégration aussi bien verticale qu’horizontale;

Read also : Cameroun-Algérie: un nouveau souffle

- s’assurer du développement du secteur secondaire à partir des produits du secteur primaire ;

Read also : Coopération: Paul Biya invité en Algérie

- veiller à la maîtrise de l’inflation par:

Read also : Cameroun-Algérie: Un nouveau souffle

- l’accroissement de l’offre locale des biens et produits vivriers (riz, poisson, ciment etc.) ;

Read also : Prise en charge: Visite aux patients d’Orca

- le renforcement des circuits de conditionnement et de distribution des denrées alimentaires;

Read also : Coopération Chine-Cameroun: On n’arrête pas la dynamique

- l’intensification du contrôle des prix et de la lutte contre les pénuries artificielles;

Read also : 51e anniversaire de la Francophonie: Le Cameroun boucle une semaine d’activités

- la promotion d’une saine concurrence, à travers le respect des règles de marché.

Read also : Manu Dibango: Lettres à une légende

- promouvoir la diversification des relations commerciales par la promotion des échanges intra-zone CEMAC/CEEAC ;

Read also : « La musique perd l’un de ses géants »

- intensifier les échanges avec le Nigéria, ainsi que la recherche de nouveaux débouchés;

Read also : Etat civil au Cameroun: le fardeau des femmes

- œuvrer à l’amélioration permanente de l’environnement des affaires, afin de promouvoir l’initiative privée et attirer davantage les Investissements Directs Etrangers (IDE). A cet effet, l’amélioration de la qualité du service, la simplification des procédures, ainsi que le renforcement du dialogue avec le secteur privé devront être poursuivis;

Read also : Cameroun-Brésil: La coopération judiciaire va s’intensifier

- optimiser l’octroi des mesures incitatives, en vue d’encourager les investissements destinés à la transformation locale de nos produits.

Read also : Publicité: Les hors-la-loi persistent

17. Au plan social, il s’agira de poursuivre:

Read also : Changements climatiques: Le calendrier agricole perturbé

- le renforcement du caractère inclusif de la croissance économique au cours du processus  d’élaboration du Budget de l’Etat;

Read also : SDF Littoral: Ça sent le soufre

- l’amélioration de l’accès des populations à l’éducation, à l’eau potable, aux soins de santé, à l’électricité et au logement décent;

Read also : Nécrologie: Paul Eric Kingue quitte la scène

- la professionnalisation des enseignements;

Read also : Dépravation des mœurs au secondaire: La sonnette d’alarme

- l’intensification des actions de promotion en matière d’éducation civique, de bilinguisme, de multiculturalisme et de promotion du vivre ensemble;

Read also : Service de carte bancaire: Les prix de la discorde

- la protection des couches vulnérables de la population;

Read also : Service de carte bancaire: Les prix de la discorde

- la dynamisation des initiatives visant le développement des filets sociaux;

Read also : Bernard Njonga: L’hommage de la Nation !

- la mise en œuvre effective et efficace du Plan Multisectoriel relatif à la Politique

Read also : Eliminatoires CAN 2021: Les Lions entrent en stage

Nationale en matière de Genre (PNG), à travers une programmation adéquate des actions de chaque ministère, lesquelles devront veiller à ce que :

Read also : South West: Nine Months To Build Disarmament Centre

- les ressources financières nécessaires pour ces actions sectorielles y soient allouées;

Read also : Jeux Olympiques Tokyo 2020: Le point sur la préparation camerounaise

- des indicateurs reflétant l’égalité entre les hommes et les femmes, les filles et les garçons soient clairement définis ;

Read also : Voirie urbaine à Yaoundé: Le cas Nkolmesseng

- le suivi soit assuré à travers la production d’un rapport d’exécution budgétaire faisant ressortir les progrès et les défis de chaque ministère dans la mise en œuvre du Plan Multisectoriel de la Politique Nationale en matière de Genre (PNG ) ;

Read also : Assemblée nationale: Cavaye reste au perchoir

- la convergence vers les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Read also : Senate: Marcel Niat Njifenji Re-elected

18. En matière de gouvernance et de gestion stratégique, les efforts déjà engagés devront être renforcés. A ce titre, l’assainissement et la maîtrise des finances publiques en cours devront être poursuivis, à travers :

Read also : Lutte contre le coronavirus: La situation se stabilise

- l’amélioration de la planification et la transparence budgétaires;

Read also : COVID-19 Fight : Prime Minister Instructs High Level Screening

- l’élaboration de la stratégie nationale d’opérationnalisation de la deuxième phase de la Vision 2035 ;

Read also : Me Charles Tchakoute Patie : l’hommage de la nation

- la prise en compte des Plans Communaux et Régionaux de Développement;

Read also : Cités Sic : le bail de la discorde

- l’amélioration substantielle de ·la qualité de la dépense publique et le renforcement du  recouvrement des recettes budgétaires;

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

- la maturation préalable des projets d’investissements publics, avant leur budgétisation;

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

- l’intensification de la lutte contre la corruption et les atteintes à la fortune publique;

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

- le renforcement du suivi, de l’évaluation et des contrôles physiques et financiers des projets et l’application des sanctions;

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

- la poursuite de la gestion budgétaire axée sur la performance, notamment à travers la mise en œuvre effective du Contrôle de gestion au sein de l’Administration publique;

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

- le renforcement et la rationalisation de la gestion de la trésorerie, à travers notamment la réduction des délais de paiement des décomptes et des factures des entreprises;

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

- la gestion appropriée des arriérés de paiement;

Read also :

- le renforcement du contrôle des emprunts publics contractés par l’Etat et les entreprises publiques;

Read also :

- l’optimisation du processus sélection des projets d’investissements prioritaires;

Read also : Excès de vitesse : 20 automobilistes suspendus de conduite

- le renforcement de la cohérence de l’action publique;

Read also : Accès à un compte bancaire: Seulement un adulte sur 10

- la promotion et le renforcement du recours au partenariat public-privé pour le développement des infrastructures ;

Read also : Attestation de virement irrévocable: L’informatisation engagée

- l’amélioration de l’efficience dans la gestion des finances publiques, à travers notamment la Rationalisation des Choix Budgétaires (RCB) en matière d’investissement public;

Read also : Immunité: Aucune certitude

- le renforcement de la transparence et la redevabilité dans la gestion publique.

Read also : Plan triennal « Spécial Jeunes »: Des financements pour les projets

19. Dans ce contexte, le budget de l’Etat pour l’exercice 2019 devra être élaboré sur la base  des hypothèses suivantes:

Read also : AFCON 2022 Qualifiers: Three Players To Miss Mozambique Encounter

- un taux de croissance du PIB réel de 4,5% dont 4,9 % pour le PIB non pétrolier ;

Read also : Championnats du monde de sambo: Une médaille d’or pour le Cameroun

- un taux d’inflation de 2% ;  

Read also : Une manufacture à talents

- un déficit budgétaire global de 2,0%  du PIB et ;

Read also : Road Infrastructure: Clearing Projects Maturity Obstacles

- un déficit du compte courant de 1,7% du PIB.

Read also : Blessés du Nord-Ouest et du Sud-Ouest: Le réconfort du haut commandement

III. DES ORIENTATIONS GENERALES DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE

Read also : Anniversary Celebrations: Canon Yaounde Clocks 90

20. La politique budgétaire pour l’exercice 2019 s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la consolidation budgétaire afin de permettre la réduction progressive du déficit budgétaire conformément au programme des réformes économiques et financières en cours. A ce titre, les efforts de mobilisation des recettes internes non pétrolières et de rationalisation des dépenses devront se poursuivre.

Read also : Préparation du CHAN 2021: Les Lions A’ gagnent en confiance

21. En matière de recettes, l’objectif principal demeure la mobilisation optimale des recettes budgétaires internes non pétrolières, dans l’optique d’accompagner la relance économique, dans un contexte marqué par la poursuite de la mise en œuvre de l’Accord de Partenariat Economique avec l’Union Européenne et la persistance des faibles niveaux des cours des matières premières.

Read also : Ecrans Noirs 2020: Les lauréats chez le ministre

22. S’agissant des recettes des impôts et taxes, la mobilisation optimale des ressources devra être sous-tendue par l’élargissement de l’assiette, la sécurisation des recettes et du circuit de leur collecte, le renforcement de la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale, ainsi que la rationalisation de la dépense fiscale. Ces mesures vont porter de manière spécifique sur:

Read also : Alassane Ouattara: Le message d’apaisement

- la recherche de sources innovantes d’élargissement de l’assiette fiscale;

Read also : Mali: Amadou Toumani Touré est mort

- la réduction de la dépense fiscale à travers la suppression progressive des exonérations fiscales relatives aux impôts indirects à hauteur de 100 milliards de Fcfa en 2019 ;

Read also : Grand prix cyclisme international Chantal Biya : derniers réglages

- le renforcement du dispositif de lutte contre la fraude et l’évasion fiscale, notamment au plan international, par l’optimisation des outils de coopération mis en place, à l’instar du dispositif

Read also : Ambam : 118 pointes d’ivoire saisies

- « Inspecteur Sans Frontières » et de l’opérationnalisation effective d’une unité dédiée au contrôle des prix de transferts;

Read also : Faits divers : 38 lingots d’or saisis à l’aéroport

- l’adaptation de notre système fiscal pour une taxation optimale de l’économie numérique;

Read also : CHAN 2021 : une alternative à Olembe

- l’arrimage de notre fiscalité environnementale aux engagements internationaux souscrits par notre pays;

Read also : Doing Business Roadmap To Improve Cameroon’s Environment

- l’optimisation de la fiscalité des particuliers;

Read also : Amélioration du climat des affaires : sept engagements pour la relance

- la poursuite du renforcement et de la modernisation du dispositif de collecte de la taxe foncière, afin d’améliorer sa contribution aux budgets des Collectivités Territoriales décentralisées (CTD) et de l’Etat;

Read also : Pénétrante Est : l’utilisation du ministre

- le renforcement de la collaboration et de l’échange d’informations entre les administrations financières;

Read also : Kumba: Gregory Mewanu Is New City Mayor

- la refonte des régimes d’imposition afin d’améliorer le rendement et la neutralité de la TVA à travers la révision des seuils des Chiffres d’Affaires pour l’assujettissement à cette taxe ;

Read also : Fraude à l’état civil : les voies de contournement

- l’optimisation de la taxation des ressources naturelles et agricoles;

Read also : Cameroon Business Forum: 2020 Session Holds In Yaounde Today

- le renforcement de l’encadrement des régimes fiscaux particuliers par la rationalisation de la fiscalité applicable aux contrats publics financés par des ressources extérieures ;

Read also : Contrefaçon: Deux usines clandestines démantelées

- la maîtrise de l’assiette de l’impôt sur le revenu des personnes physiques, notamment en ce qui concerne les traitements et salaires;

Read also : Éducation de base: Le délégué régional prend fonction

- la poursuite de la promotion du civisme fiscal, à travers des mesures visant à exclure du circuit de certaines transactions économiques (importations, exportations) les contribuables non à jour de leurs obligations fiscales;

Read also : Church: CWF Bonamoussadi Admits Eight New Members

- le renforcement des mesures de poursuite dans le cadre de l’action en recouvrement;

Read also : Bataillon d’intervention rapide: Au combat pour l’école

- le renforcement de l’encadrement des régimes fiscaux particuliers par un meilleur suivi des avantages fiscaux octroyés et l’évaluation de leurs coûts ainsi que de leurs impacts socioéconomiques ;

Read also : Concours INJS et CENAJES: L’oral en visioconférence

- la poursuite de la réorganisation des services fiscaux et l’accélération de leur informatisation ;

Read also : Troubles de la parole: Le bégaiement, ça se soigne

- la finalisation de l’interconnexion informatique entre les administrations financières (Direction Générale des Impôts, Direction Générale des Douanes, Direction Générale du Budget et Direction Générale du Trésor et de la Coopération Financière et Monétaire) ;

Read also : Traitement: On vante les qualités de l’Artemesia

- la poursuite des efforts de maîtrise du fichier des contribuables en s’appuyant sur le nouveau système d’identification;

Read also : Hôpitaux: Des facilités pour les dames

- la modernisation des modes de paiement des impôts et taxes pour une meilleure sécurisation des recettes ;

Read also : Adamaoua: 2500 masques distribués aux élèves

- le renforcement de l’efficacité des contrôles fiscaux, à travers une meilleure couverture du risque et une exploitation plus efficace du renseignement fiscal.

Read also : Espaces culturels: Que le spectacle recommence !

23. Quant à l’amélioration de l’environnement fiscal des affaires, elle devra se traduire par des mesures ambitieuses de simplification des procédures et d’allègement du coût de la discipline fiscale. Cette orientation devra passer par les mesures concrètes suivantes:

Read also : Music: Big G Baba Against Skin Depigmentation

- l’amélioration de la qualité des services rendus aux contribuables, notamment par la densification de l’offre de services en ligne;

Read also : Révisions des cours: Le défi de la concentration

- la simplification des modalités de taxation des PME à travers la consécration des obligations déclaratives assouplies dans l’optique de réduire le coût de la discipline fiscale;

Read also : NexGen Higher Institute of Technology: L’univers futuriste de la robotique

- la poursuite de l’extension des télé-procédures, de la déclaration pré-remplie et de la dématérialisation des modalités de collecte de certains impôts et taxes;

Read also : Lions A’: Ndtoungou Mpile aux commandes

- la prévention des risques d’indiscipline fiscale par le renforcement de l’éducation et de l’assistance fiscale, et la promotion du consentement à l’impôt;

Read also : Projet Sports-études de volley-ball: 300 millions de F à collecter

- la poursuite de la rationalisation de la parafiscalité à travers la limitation des intervenants dans la chaîne de collecte des taxes parafiscales;

Read also : Organisation de la CAN: Un émissaire ivoirien au Cameroun

- la poursuite de la densification du réseau des conventions fiscales afin d’améliorer l’attractivité de notre territoire;

Read also : Ronaldo-Messi: La fin d'une hégémonie

- la poursuite de l’arrimage aux standards internationaux en matière d’échange de renseignements à but fiscal.

Read also : Manifestations au Nigeria: Couvre-feu à Lagos

24. Quant aux recettes douanières, leur mobilisation optimale devra être recherchée à travers:

Read also : Universités : la pression des effectifs

- l’élargissement de l’assiette fiscale notamment par la soumission de certains produits qui menacent la santé, la moralité et l’environnement à une taxation conséquente, et plus généralement, à travers l’identification des marchandises et des contribuables qui échappent indûment à l’imposition. Il en va de même pour les produits exportés sans transformation ;

Read also : Marchés publics : sale temps pour les défaillants

- le renforcement du système de sécurisation et de recouvrement des recettes à travers notamment une informatisation accrue de tous les bureaux des douanes, un suivi optimal des couvertures budgétaires des opérations douanières effectuées dans le cadre des marchés publics, un contrôle systématique des apurements des enlèvements directs et des acquits- à- caution et une diversification des moyens de paiement des droits et taxes et autres créances au sein de l’Administration des Douanes;

Read also : Décisions de réhabilitation et correction de listes : Elecam s’exécute

- l’intensification de la lutte contre la fraude douanière et commerciale, ainsi que les trafics illicites à travers notamment l’utilisation aux frontières des instruments modernes d’inspection tels que les scanners, les ponts bascules et les kits pour tests dont l’Administration des Douanes devra en être dotée, l’optimisation des contrôles douaniers à posteriori et des contrôles mixtes avec les Directions Générales des Impôts et du Trésor qui impliquent le croisement systématique des données produites par les sociétés d’inspection mandataires du Gouvernement, les intermédiaires agréés, le Système douanier automatisé, les autres administrations et les acconiers. A cet égard, un accent particulier doit être mis sur le suivi du rapatriement effectif des devises issues des exportations et plus globalement sur le respect de la réglementation des changes;

Read also : Coton Sport de Garoua : des ambitions à revendre

- l’octroi des régimes douaniers suspensifs et économiques appropriés aux entreprises afin d’améliorer leur productivité en vue d’équilibrer la balance commerciale de notre pays, sans pour autant accroître les dépenses fiscales. Dans la même lancée, un régime des facilités douanières incitatives devra être aménagé spécialement pour promouvoir les petites et moyennes entreprises;

Read also : South West: Freed Hostages Reunite With Their Families

- la lutte contre le commerce illicite et l’accompagnement des entreprises dites « citoyennes », à travers la poursuite de la mise en œuvre d’opérations spéciales de surveillance du territoire national et de contractualisation avec les opérateurs, en vue de lutter contre la contrebande, la contrefaçon et les autres trafics illicites, ainsi que la consolidation des acquis du Forum Douane/Entreprise en tant que plate-forme de mutualisation et d’appui du secteur privé dans sa quête de compétitivité. De même, l’Administration des Douanes devra mettre en œuvre les mesures compensatrices et les mesures anti-dumping pour lutter contre la concurrence déloyale;

Read also : Commerce de vivres : « Bayam-sellam » à l’attaque

- la rationalisation, l’harmonisation et la réduction de la dépense fiscale à travers notamment l’audit des avantages douaniers diversement concédés en vue de la suppression des facilités non pertinentes et la restauration des droits de douane sur les produits défiscalisés;

Read also : Illicit Possession of Arms: Government Focuses On Strict Regulation

- la poursuite de la promotion de l’éthique et de la gouvernance en douanes.

Read also : Interview : « Je suis plus à l’aise aujourd’hui dans la formation »

25. En matière de dépenses, les choix budgétaires continueront d’être guidés par la recherche d’une plus grande efficacité socio-économique de la dépense et l’amélioration du service public, à travers une allocation et une gestion efficiente des fonds publics.

Read also : Dream Team France Football : les confidences de Thomas Nkono

26. Les efforts de réduction du train de vie de l’Etat devront se poursuivre, à cet effet, des dispositions particulières doivent être prises pour une budgétisation optimale de certaines catégories de dépenses.

Read also : Ngaoundere : le CERAC fait des heureux

27. S’agissant des dépenses de personnel, il faudra poursuivre le renforcement de l’assainissement de cette catégorie de dépenses, à travers:

Read also : Investissements publics : plus de 230 0000 emplois en 2020

- l’optimisation des recrutements dans la Fonction Publique. Les recrutements devront correspondre aux besoins réels des administrations en fonction des postes de travail identifiés et, surtout, ils devront être pertinents et soutenables sur le plan budgétaire. Par conséquent, pour satisfaire les besoins en personnel, il faudra privilégier le redéploiement et le renforcement des capacités;

Read also : Camair-co : redécollage réussi

- la révision des textes disciplinaires de la fonction publique, en vue de mieux sanctionner les abandons de poste et de bien définir les délais de prescription;

Read also : Lebialem: Military Frees 11 Hostages

- la rationalisation des dépenses liées au fonctionnement des Comités, Commissions et groupes de travail à travers notamment leur recensement au sein des administrations publiques et la dissolution de ceux dont l’existence ne se justifie plus;

Read also : Nécrologie : Woungly Massaga n’est plus

- la vérification des éléments ci-après avant toute budgétisation des autres dépenses de personnel :

Read also : Boissons gazeuses : la bataille des limonades

- les actes juridiques qui donnent droit et encadrent l’attribution des primes statutaires par administration, dans le strict respect du principe juridique des droits acquis;

Read also : Rentrée scolaire et académique : le rythme est bon

- les pièces administratives attestant du niveau réel des effectifs et de la catégorisation des agents publics aux fins d’une évaluation rigoureuse de la demande des primes statutaires considérées.

Read also : Celebrating An Icon: Christian Cardinal Tumi Clocks 90

28. Pour les achats de biens et services, le réajustement des inscriptions budgétaires tiendra compte des mesures de rationalisation suivantes:

Read also : Placements douteux : plus de 1000 Camerounais arnaqués

- l’application de la nouvelle procédure de traitement des consommations publiques d’eau;

Read also : Institut Françoise Mbango : la rentrée effective

- l’opérationnalisation de la mercuriale des prix des loyers contractés par l’Etat et ses démembrements;

Read also : UN Human Rights Commission Report: Government Decries Subjective Position

- la définition des quotas de consommation de téléphone par administration et par responsable.

Read also : Communiqué des experts du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme : tissu de contre-vérités

29. Concernant la subvention de fonctionnement accordée aux Etablissements Publics, elle devra être judicieusement évaluée, en tenant compte de leurs besoins réels et de l’historique de l’exécution de leurs budgets antérieurs.

Read also : Organisation internationale de la protection civile : la victoire du Cameroun

30. Une stratégie d’accompagnement des entreprises et établissements publics devra être élaborée afin d’arrimer lesdites entités aux nouvelles dispositions prévues dans les lois numéros 2017/010 et 2017/011 du 12 juillet 2017, portant respectivement Statut Général des Etablissements Publics et Statut Général des Entreprises Publiques.

Read also : Rentrée académique 2020/2021 : 420 000 étudiants attendus

31. S’agissant des dépenses d’investissement, les enveloppes de base notifiées pour les travaux des conférences budgétaires sont indicatives et susceptibles d’ajustements à la hausse ou à la baisse, en fonction de la pertinence des projets et de leur état de maturité.

Read also : Innovation technologique : un centre d’incubation ouvert à Yaoundé

32. Dans la ventilation de l’enveloppe des dépenses en investissement, il faudra veiller à :

Read also : Lions A’ : un jeu en chantier

- accorder une priorité absolue à l’achèvement des projets en cours;

Read also : Port de Douala : de nouveaux engins nautiques en service

- s’assurer que les projets inscrits dans le Budget d’Investissement Public (BIP) conduisent effectivement à la Formation Brute du Capital Fixe (FBCF) ;

Read also : New Nautical Vessels: Impetus For Greater Performance, Productivity

- ne pas inscrire dans les budgets d’investissement des administrations, toute activité relevant du fonctionnement.

Read also : Vaccination contre la poliomyélite : le ministre de la Santé rassure

33. Afin d’assurer une meilleure maîtrise des dépenses liées à l’acquisition des véhicules, une attention particulière sera accordée à la réduction des crédits destinés à l’acquisition de nouveaux véhicules et la rationalisation de leur affectation.

Read also : Interview : « Je n’avais pas totalement mesuré l’ampleur de ce projet »

Pour cela, chaque administration devra impérativement présenter aux pré-conférences budgétaires :

Read also : Françoise Mbango à la Sopecam

- la situation exhaustive de son parc automobile, en précisant notamment l’année d’acquisition desdits véhicules ;

Read also : Rentrée académique : au tour des étudiants

- le tableau de répartition des véhicules par service et par responsable.

Read also : Contentieux : l’heure du verdict

34. L’admission sous Contrats-Plans des entreprises et leur renouvellement devront être guidés par la recherche de la performance, afin d’en limiter la durée et de rationaliser les ressources y allouées.

Read also : Menoua : la liste des chefs réhabilitée

35. Pour ce qui est du financement, les décisions d’endettement doivent être prises conformément à la Stratégie Nationale d’Endettement et fondées sur la viabilité financière des projets, afin de sauvegarder durablement la soutenabilité de la dette publique.

Read also : South West: Two Petitions Upheld, Three Dismissed

36. Pour une gestion optimale de l’endettement, tous les dossiers d’emprunts extérieurs de l’Etat et de ses démembrements, du secteur public et du secteur privé garantis par l’Etat ou ses démembrements, ainsi que les demandes de garanties et de rétrocession adressées à l’Etat et les émissions d’obligations, doivent être systématiquement et obligatoirement soumis à l’avis du Comité National de la Dette Publique (CNDP). Le CNDP est saisi conformément à son arrêté de saisine, en amont du processus de négociation des financements.

Read also : Accélération du processus de décentralisation: Le tournant

37. La contractualisation des nouveaux engagements devra se faire dans le respect des orientations de la stratégie nationale d’endettement visant à réduire le rythme d’endettement, à améliorer la qualité du portefeuille en terme de coûts et risques, et à garantir la viabilité et la soutenabilité de la dette publique;

Read also : Cancer du col de l’utérus: La campagne de vaccination effective

38. L’utilisation des marges d’endettement doit se faire uniquement pour les projets matures sur le plan technique, administratif et financier, qui seront recensés dans la liste des projets à financer pour l’exercice. Elle se fera tenant compte de la cohérence entre la nature du financement et l’objet du projet, étant entendu que les ressources non concessionnelles seront affectées uniquement aux projets à forte rentabilité financière et/ou socioéconomique.

Read also : Agressions à Ndokoti et Deido: 39 suspects interpellés

39. La programmation des décaissements sur financements extérieurs doit tenir compte des priorités établies, de la capacité d’absorption et du respect du solde budgétaire. En matière de financement intérieur, les actions de développement du marché de la dette domestique par les émissions de titres publics devront se poursuivre à travers:

Read also : Autoroute Yaoundé-Douala: La phase 2 dans le pipe

- la pratique d’une politique d’endettement cohérente privilégiant le recours à ce mode d’emprunt tout en sauvegardant les intérêts de l’Etat, notamment par l’arbitrage entre les coûts des différentes sources de financement;

Read also : Préparation du CHAN 2020: Les Lions A’ doivent rectifier le tir

- le renforcement du référentiel d’émission des titres publics (la courbe des taux) ;

Read also : Roland-Garros 2020: Rafael Nadal et Iga Swiatek : historique !

- la priorisation des émissions obligataires pour le financement du budget afin de minimiser les risques de taux et de refinancement.

Read also : Floorball: Des kits scolaires pour de jeunes pratiquants

40. Les dettes commerciales, sociales et les cotisations CNPS, ainsi que les impayés des consommations d’eau, d’électricité et de téléphone des établissements et entreprises publics, des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD), devront être systématiquement pris en charge dans les budgets des dites entités.

Read also : Transition au Mali: Nana Akufo-Addo optimiste

41. Une provision représentant 2% du montant des dépenses en capital sur ressources internes ordinaires de l’année 2018, devra être constituée dans le chapitre 95 « reports de crédits », afin de prendre en charge les dépenses engagées non ordonnancées de l’année 2018 et de garantir la bonne exécution des projets concernés.

Read also : Désinformation sur le Cameroun : pernicieuse pratique

IV. DES DISPOSITIONS PRATIQUES POUR L’ELABORATION DU BUDGET DE L’ETAT

Read also : Star Building: PM Discusses With Belgian Diplomat

42. L’élaboration du budget de l’Etat pour l’exercice 2019 se fera suivant les dispositions de la loi portant régime financier de l’Etat. A cet effet, l’approche de budgétisation par programme devra se poursuivre et se consolider, afin de permettre une meilleure efficacité de l’action publique.

Read also : Taxation des téléphones portables et tablettes : ce sera 33%

43. Dans cette optique:

Read also : Contrefaçon : des producteurs de faux vins au frais

- les programmes budgétaires auxquels seront assignés des objectifs de développement économique et social assortis d’indicateurs, devront découler des stratégies sectorielles adossées sur le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) ;

Read also : Peurs et suspicions sur les vaccins : la sensibilisation comme arme

- les crédits étant spécialisés par programme, les dépenses poursuivant le même objectif devront être regroupées au sein d’un même programme. A ce titre, tous les programmes devront être accompagnés de la chaîne de résultats prévisionnels, qui établit une relation étroite entre les ressources allouées et les résultats attendus;

Read also : 2020/2021 Academic Year: Prime Minister Prescribes Vigilance

- les coûts des programmes devront rigoureusement être évalués et déclinés au sein des Cadres de Dépenses à Moyen Terme (CDMT), jusqu’au niveau des actions, activités. Un effort devra être fait à ce niveau pour distinguer les coûts des dépenses qui vont se poursuivre (lignes de référence), de ceux des mesures nouvelles envisagées, afin de faciliter les arbitrages nécessaires au moment de la budgétisation;

Read also : Camair-Co : ça redécolle lundi prochain

- chaque nouvelle opération à inscrire dans le budget de l’Etat pour l’exercice 2019 devra faire l’objet d’une budgétisation en Autorisation d’Engagement (AE), déclinée en Crédit de Paiement (CP) sur une période n’excédant pas trois (03) ans, tels que prévus par la loi portant Régime financier de l’Etat;

Read also : Cameroon-Japan Friendly: Indomitable Lions Earmark Strategies

- l’affectation des dépenses de personnel se fera de manière systématique dans les programmes opérationnels, afin d’alléger le programme support.

Read also : Manuels scolaires : la distribution gratuite lancée

44. La vision du Cameroun à l’horizon 2035, le DSCE et ses déclinaisons en Stratégies Sectorielles, les rapports d’évaluation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et les Objectifs de Développement Durable (ODD), la matrice d’actions du Plan d’Urgence Triennal pour l’accélération de la croissance (PLANUT), les conclusions des enquêtes auprès des ménages, les Plans Communaux de Développement, le Plan d’actions multisectorielles de la Politique Nationale du Genre (PNG), et la Politique Nationale de Protection Sociale, devront rester les outils de référence en matière de définition des objectifs et de formulation des programmes de l’action gouvernementale au Plan économique et social.

Read also : Lendi, Douala : il brûle son père pour en hériter

45. Dans le cadre de l’impulsion de la décentralisation et du développement local:

Read also : Housing and Urban Development: Minister Courtes Evaluates Limbe Development Projects

- les dispositions devront être prises pour le relèvement progressif des ressources transférées aux Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD), et le renforcement des capacités des acteurs institutionnels directement impliqués, afin de garantir l’effectivité des compétences transférées en application de la législation en vigueur;

Read also : Bamenda: Encouraging Back To School Progress Report

- Le champ d’application du Tableau des Opérations Financières de l’Etat (TOFE) sera élargi aux Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD), pour prendre en compte l’importance croissante des CTD dans la gestion des finances publiques et permettre au pays de se rapprocher des standards internationaux, qui prônent la couverture de l’ensemble des administrations publiques.

Read also : Prix Goncourt 2020 : Djaïli Amal poursuit l’aventure

46. Les administrations sont tenues de ne proposer à la sélection que les activités et projets qui s’inscrivent dans le cadre des programmes et actions préalablement étudiés et validés.

Read also : CHAN 2021 Preparations: Intermediate Lions Crumble In Friendly Game

47. Le budget 2019 devra correspondre à la première année du CD MT 2019-2021.

Read also : East Africa: Floods Hit Six Million People

48. Les dépenses d’investissement sont celles réalisées pour le compte de l’Etat, des entreprises publiques et parapubliques, ainsi que des Collectivités Territoriales Décentralisées, et aboutissent à des réalisations physiques durables, ou alors qui accompagnent et facilitent lesdites réalisations, à l’instar des dépenses immatérielles, de celles destinées à la recherche ou aux études.

Read also : Regional Councils: Government Presents Operational Modalities

49. La mise en service des grands projets structurants de première génération, le bouclage des projets liés à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de 2019, l’élaboration de la stratégie nationale d’opérationnalisation de la deuxième phase de Vision 2035, ainsi que la poursuite de la mise en œuvre du Plan Triennal « Spécial Jeunes» et du Plan d’Urgence Triennal pour l’accélération de la croissance en cohérence avec le DSCE, devront être prioritairement pris en compte en vue de rattraper les retards enregistrés.

Read also : Timely Session!

50. Au niveau opérationnel, les Cadres Stratégiques de Performance des Programmes (CSPP) découlant de la revue/actualisation annuelle des politiques publiques, les stratégies sectorielles, les Plans Communaux de Développement (PCD) et les Cadres de Dépenses à Moyen Terme (CDMT), doivent constituer la base d’identification, de définition, de formulation, d’évaluation et de sélection des projets à inscrire dans le Budget d’investissement public.

Read also : Pre-electoral Petitions: Crucial Phase Of The Electoral Process

38. L’utilisation des marges d’endettement doit se faire uniquement pour les projets matures sur le plan technique, administratif et financier, qui seront recensés dans la liste des projets à financer pour l’exercice. Elle se fera tenant compte de la cohérence entre la nature du financement et l’objet du projet, étant entendu que les ressources non concessionnelles seront affectées uniquement aux projets à forte rentabilité financière et/ou socioéconomique.

Read also : Rentrée académique 2020-2021 : le e-learning au programme

39. La programmation des décaissements sur financements extérieurs doit tenir compte des priorités établies, de la capacité d’absorption et du respect du solde budgétaire. En matière de financement intérieur, les actions de développement du marché de la dette domestique par les émissions de titres publics devront se poursuivre à travers:

Read also : Barreau du Cameroun : Me Claire Atangana-Bikouna à l’intérim

- la pratique d’une politique d’endettement cohérente privilégiant le recours à ce mode d’emprunt tout en sauvegardant les intérêts de l’Etat, notamment par l’arbitrage entre les coûts des différentes sources de financement;

Read also : Cameroun-Japon : les Lions rodent la mécanique

- le renforcement du référentiel d’émission des titres publics (la courbe des taux) ;

Read also : CHAN 2021 Hosting: Cameroon Polishes up Preparations

- la priorisation des émissions obligataires pour le financement du budget afin de minimiser les risques de taux et de refinancement.

Read also : Buea: Rain Destroys COVID-19 Treatment Centre

40. Les dettes commerciales, sociales et les cotisations CNPS, ainsi que les impayés des consommations d’eau, d’électricité et de téléphone des établissements et entreprises publics, des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD), devront être systématiquement pris en charge dans les budgets des dites entités.

Read also : Regional Council Election: Time To Mobilise Campaign Funds

41. Une provision représentant 2% du montant des dépenses en capital sur ressources internes ordinaires de l’année 2018, devra être constituée dans le chapitre 95 « reports de crédits », afin de prendre en charge les dépenses engagées non ordonnancées de l’année 2018 et de garantir la bonne exécution des projets concernés.

Read also : Lions indomptables : le Japon en ligne de mire

IV. DES DISPOSITIONS PRATIQUES POUR L’ELABORATION DU BUDGET DE L’ETAT

Read also : Rentrée scolaire : comment la mi-temps fonctionne

42. L’élaboration du budget de l’Etat pour l’exercice 2019 se fera suivant les dispositions de la loi portant régime financier de l’Etat. A cet effet, l’approche de budgétisation par programme devra se poursuivre et se consolider, afin de permettre une meilleure efficacité de l’action publique.

Read also : Garoua : un réseau de voleurs de véhicules démantelé

43. Dans cette optique:

Read also : Catastrophes dans l’Extrême-Nord : des sapeurs-pompiers en mission de prévention

- les programmes budgétaires auxquels seront assignés des objectifs de développement économique et social assortis d’indicateurs, devront découler des stratégies sectorielles adossées sur le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) ;

Read also : Total Mobilisation Rekindled

- les crédits étant spécialisés par programme, les dépenses poursuivant le même objectif devront être regroupées au sein d’un même programme. A ce titre, tous les programmes devront être accompagnés de la chaîne de résultats prévisionnels, qui établit une relation étroite entre les ressources allouées et les résultats attendus;

Read also : Fonds spécial de relance économique post-Covid 19 : les promoteurs de PME bientôt servis

- les coûts des programmes devront rigoureusement être évalués et déclinés au sein des Cadres de Dépenses à Moyen Terme (CDMT), jusqu’au niveau des actions, activités. Un effort devra être fait à ce niveau pour distinguer les coûts des dépenses qui vont se poursuivre (lignes de référence), de ceux des mesures nouvelles envisagées, afin de faciliter les arbitrages nécessaires au moment de la budgétisation;

Read also : Covid-19 : priorité à la protection des élèves

- chaque nouvelle opération à inscrire dans le budget de l’Etat pour l’exercice 2019 devra faire l’objet d’une budgétisation en Autorisation d’Engagement (AE), déclinée en Crédit de Paiement (CP) sur une période n’excédant pas trois (03) ans, tels que prévus par la loi portant Régime financier de l’Etat;

Read also : Rentrée scolaire 2020-2021 : le train en marche

- l’affectation des dépenses de personnel se fera de manière systématique dans les programmes opérationnels, afin d’alléger le programme support.

Read also : South West: Effective Teaching And Learning Started Yesterday

44. La vision du Cameroun à l’horizon 2035, le DSCE et ses déclinaisons en Stratégies Sectorielles, les rapports d’évaluation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et les Objectifs de Développement Durable (ODD), la matrice d’actions du Plan d’Urgence Triennal pour l’accélération de la croissance (PLANUT), les conclusions des enquêtes auprès des ménages, les Plans Communaux de Développement, le Plan d’actions multisectorielles de la Politique Nationale du Genre (PNG), et la Politique Nationale de Protection Sociale, devront rester les outils de référence en matière de définition des objectifs et de formulation des programmes de l’action gouvernementale au Plan économique et social.

Read also : School Resumption: Strict Barrier Measures In Place

45. Dans le cadre de l’impulsion de la décentralisation et du développement local:

Read also : Musique Au revoir, Moussa Haïssam

- les dispositions devront être prises pour le relèvement progressif des ressources transférées aux Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD), et le renforcement des capacités des acteurs institutionnels directement impliqués, afin de garantir l’effectivité des compétences transférées en application de la législation en vigueur;

Read also : Ojong Felix: Law Student Becomes Film Actor

- Le champ d’application du Tableau des Opérations Financières de l’Etat (TOFE) sera élargi aux Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD), pour prendre en compte l’importance croissante des CTD dans la gestion des finances publiques et permettre au pays de se rapprocher des standards internationaux, qui prônent la couverture de l’ensemble des administrations publiques.

Read also : Lions A’ : le temps des évaluations

46. Les administrations sont tenues de ne proposer à la sélection que les activités et projets qui s’inscrivent dans le cadre des programmes et actions préalablement étudiés et validés.

Read also : Mali : plus d’une centaine de jihadistes libérés

47. Le budget 2019 devra correspondre à la première année du CD MT 2019-2021.

Read also : Soudan : l’accord de paix signé

48. Les dépenses d’investissement sont celles réalisées pour le compte de l’Etat, des entreprises publiques et parapubliques, ainsi que des Collectivités Territoriales Décentralisées, et aboutissent à des réalisations physiques durables, ou alors qui accompagnent et facilitent lesdites réalisations, à l’instar des dépenses immatérielles, de celles destinées à la recherche ou aux études.

Read also : Rentrée scolaire 2020-2021: nous y sommes !

49. La mise en service des grands projets structurants de première génération, le bouclage des projets liés à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de 2019, l’élaboration de la stratégie nationale d’opérationnalisation de la deuxième phase de Vision 2035, ainsi que la poursuite de la mise en œuvre du Plan Triennal « Spécial Jeunes» et du Plan d’Urgence Triennal pour l’accélération de la croissance en cohérence avec le DSCE, devront être prioritairement pris en compte en vue de rattraper les retards enregistrés.

Read also : « Des dispositions adéquates ont été prises »

50. Au niveau opérationnel, les Cadres Stratégiques de Performance des Programmes (CSPP) découlant de la revue/actualisation annuelle des politiques publiques, les stratégies sectorielles, les Plans Communaux de Développement (PCD) et les Cadres de Dépenses à Moyen Terme (CDMT), doivent constituer la base d’identification, de définition, de formulation, d’évaluation et de sélection des projets à inscrire dans le Budget d’investissement public.

Read also : Education: les enseignants à l’honneur

51. Afin d’assurer la maîtrise des charges budgétaires à moyen terme et la performance de l’investissement public, les Autorisations d’Engagement (AE) pluriannuelles devront impérativement tenir compte de la soutenabilité budgétaire et de l’opérationnalité du projet envisagée au terme de la consommation de l’AE.

Read also : Mouanko: le tout premier festival en préparation

52. La cohérence entre les dépenses de fonctionnement et celles d’investissement devra être assurée dans les CDMT. De même, les charges récurrentes, les dépenses de personnel et les financements extérieurs engendrés par les dépenses en capital devront être évalués et budgétisés.

Read also : Projets immobiliers: le Minhdu sur les sites

53. A cet effet, les dotations devront être accordées aux communes, en vue de leur permettre d’effectuer le choix des projets qui répondent au mieux à leurs besoins. Au titre des transferts aux Communes, les projets à financer devront provenir des Plans Communaux de Développement, des Programmes d’Investissements Prioritaires Régionaux ou des propositions formulées par les Maires en relation avec les services de l’administration territorialement compétente.

Read also : School Resumption: Douala II Receives Didactic Material

54. S’agissant des autres projets, dont les bénéficiaires sont principalement les populations de leur zone d’exécution, ils devront également rencontrer les aspirations exprimées par celles-ci et répondre à des besoins d’équité sur l’ensemble des Régions, au sein des différentes administrations.

Read also : Soudan: L’accord de paix signé

55. Les Administrations sont tenues de proposer à la sélection uniquement les projets qui s’inscrivent dans le cadre des programmes et actions, appuyés par des avant-projets d’exécution faisant clairement ressortir, par natures économiques, les opérations à financer, cohérentes avec les résultats attendus. L’inscription d’un projet dans le cadre d’un programme doit se justifier par sa maturité et sa contribution à l’atteinte des objectifs de l’action de rattachement.

Read also : Rentrée scolaire: 2020-2021 Nous y sommes !

56. A cet effet, les discussions sur les projets devront s’appuyer sur les éléments ci-après:

Read also : Déplacés internes et ex-combattants: La reconstitution des documents en discussions

- l’objectif et les résultats attendus du projet;

Read also : Candidatures: Le Conseil électoral a tranché

- le secteur et la zone de réalisation du projet;

Read also : Fécafoot-LFPC: Le groupe de travail installé par le Minsep

- la nature des investissements (construction, réhabilitation, extension, achat d ‘ équipements) ;

Read also : Nécrologie: Le Bâtonnier de l’Ordre est mort

- le degré d’importance et d’urgence pour l’administration ou l’organisme promoteur dans la mise en œuvre d’une politique publique;

Read also : Filière lait: 165 vaches pour doper la production

- l’impact socioéconomique prévisionnel du projet;

Read also : Dédouanement des portables et tablettes : le dispositif numérique de paiement entre en scène

- les principales composantes et le calendrier prévisionnel de réalisation;

Read also : Recrutements dans les établissements scolaires : le marché est ouvert…

- les conditionnalités liées aux financements extérieurs (description, calendrier prévisionnel d’application) ;

Read also : Rentrée scolaire : des précautions s’imposent

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category