Le Cameroun en quarts de finales des Clubs champions de handball

TKC, Minuh et les Fap dames et messieurs, en quête d’un ticket pour le carré final dès jeudi à Ouagadougou.

Pour la première fois, quatre clubs camerounais se retrouvent en quarts de finale du Championnat d’Afrique des clubs champions de handball. Au terme d’une première phase très intense, les quatre clubs camerounais (TKC, Minuh et Fap en dames et messieurs) présents à Ouagadougou (Burkina Faso) disputeront dès jeudi, les quarts de finale. L’objectif premier de chacun était de sortir des groupes de cette 38e édition des clubs champions. Chose faite. Ils sont fiers de ce qui a été réalisé jusqu’ici, d’autant que l’adversité était forte. Pour le quatuor, il faudra être présent en attaque à chacune des sorties. Pierre Bamo, entraîneur des Fap messieurs, semble satisfait du jeu défensif de ses protégés. Maturité et technicité sont les éléments qu’il convoque pour ce match des quarts de finale que son équipe disputera contre Espérance de Tunis. Les Tunisiens ont battu en match de groupe, Minuh (32-47), le plus gros écart d’une équipe camerounaise à cette compétition.  Jusqu’ici, les clubs des Forces armées et police en dames et messieurs affichent les meilleures statistiques camerounaises de ce premier tour. Aucune défaite en trois sorties pour les dames, tandis que les messieurs remportaient trois des cinq rencontres disputées. Chez TKC et chez Minuh, c’est du Fifty/Fifty, avec deux victoires et autant de défaites en quatre apparitions.
Les dames de Fap ont hérité d’une équipe de Nairobi W. que TKC avait eu le plaisir de battre en match de groupe. Un quatrième succès consécutif pour les protégées de Moïse Tonville, entraîneur de Fap ? C’est le vœu. TKC rencontrera quant à lui Mikishi du Congo. L’équipe congolaise a aussi été l’adversaire de Fap pendant la première phase et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça s’est mal passé pour les Congolaises. Défaite de Mikishi par 29-19. Serge Guebogo, l’entraîneur du TKC, compte sur la concentration mais surtout le jeu d’équipe surfant entre défense rapide et contre. En plus, le club veut de plus en plus faire tourner ses ailiers.
Celui qui semble mal parti dans ces quarts de finale c’est Minuh. Le club rencontre le tenant du titre, Zamalek d’Egypte. Les Egyptiens avaient été plus forts que les Camerounais de Fap lors de la première journée de cette compétition. Avec des joueurs pour la plupart champions d’Afrique, Zamalek ne compte pas courber l’échine. « Fap, c’est le club qui présente le plus beau style de jeu. C’est l’équipe la plus forte, l’équipe qui a réussi. Et puis, les autres aussi ne sont pas mal. Il y a de bonnes choses chez ces équipes camerounaises qui font que l’on peut espérer  », analyse Raymond Mbita Mvaebeme, président de la Fédération camerounaise de handball, présent au Burkina. La compétition a débuté avec 20 équipes (neuf dames et 11 messieurs) le 21 octobre dernier. La finale est prévue dimanche 30 octobre avec, on l’espère, au moins un représentant camerounais. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie