Transparence dans les industries extractives: le Cameroun veut améliorer ses performances

Un texte du PM donne plus d’autonomie au comité de suivi de la mise en œuvre de l’initiative au Cameroun. Un critère qui devrait servir pour la prochaine évaluation du pays en 2019.

A la faveur d’un décret du Premier ministre, chef du gouvernement, signé le 17 juillet 2018 et rendu public jeudi dernier, le Comité de suivi de la mise en œuvre de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) fait peau neuve.


Read also : « C’est un combat de tous les instants »

A la lecture du texte de Philémon Yang, portant création, organisation et fonctionnement du Comité ITIE, on note plusieurs innovations.


Read also : Développement de la SOPECAM: le plan quinquennal au scanner

En effet, si le Comité est toujours placé sous la tutelle du ministère des Finances, il possède désormais une plus grande autonomie administrative et financière.


Read also : Nécrologie: hommage au Pr. Joël Moulen

Ainsi par exemple, le poste de coordonnateur du secrétariat technique fait désormais place à celui de secrétaire permanent. A noter également, l’entrée dans le Comité du ministère en charge du développement local.


Read also : Bravoure et professionnalisme: deux fonctionnaires de police à l’honneur

Il faut dire que ce texte est le début de la mise en œuvre des 14 recommandations formulées par le Conseil d’administration de l’ITIE, le 29 juin dernier. Notamment pour améliorer la situation du Cameroun en rapport avec les progrès jugés inadéquats. L’objectif étant d’obtenir la validation du pays à l’ITIE, lors de l’évaluation définitive prévue en 2020.  


Read also : Transport de marchandises: moins de tracas pour les camionneurs

Toutefois, le pays n’est pas en si mauvaise posture, puisqu’il avait été félicité par le conseil d’administration pour ses nombreux progrès.  Selon Louis Paul Motaze, président du Comité ITIE au Cameroun, parmi les efforts salués, il y a l’impact de l’ITIE au Cameroun qui a progressivement amené les entités publiques à effectuer des divulgations périodiques, entre autres.


Read also : Usine d’Ebolowa: 996 tracteurs déjà assemblés

Dans le communiqué final publié à l’issue du conseil d’administration, son président, Fredrik Reinfeldt, félicitait le Cameroun pour « le rôle clé qu’il joue en déployant des efforts innovants dans l’amélioration des déclarations sur les matières premières ».


Read also : « Tout le monde peut avoir accès à ces équipements »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category