Consommation: un air de rentrée

Les magasins offrent une gamme variée de fournitures. La qualité et le pays d’origine déterminent les prix.

Le 3 septembre, c’est pratiquement demain. L’heure est aux préparatifs de la rentrée scolaire imminente, et les parents ne se bousculent pas seulement pour les manuels et autres cahiers. 

Cette année, ils ont un plus large éventail de choix en ce qui concerne les lieux de ravitaillement. En effet, de nombreux magasins et boutiques ont consacré un espace important à ces marchandises notamment les sacs à dos, les trousses, les gourdes, les gamelles et autres parapluies. 

En ce qui concerne les sacs à dos, les parents ont le choix entre les articles en tissus colorés et ceux un peu plus lourds aux marques célèbres. Les sacs et trousses en tissu pagne se sont aussi invités sur le marché. L’acheteur peut débourser au moins 6000 F pour un sac en tissu ordinaire et jusqu’à 30 000 F pour ceux qui sont griffés et en tissu pagne.

Côté gourdes et gamelles, il faut prévoir en  moyenne 2500 F ou près de 7000 F pour ceux de grande capacité. Côté parapluies et manteaux, les parents vont investir entre 1000 F et 5000F. 

 Même les boutiques de vêtements, les cyber-cafés et autres magasines brocante ont aussi achalandé leurs rayons de ces marchandises de saison. La particularité ici est que les fournitures sont dites de premier choix et proviennent d’Europe ou des Etats-Unis.

De ce fait, les prix sont plus élevés. Pour un cartable moyen en tissu Jeans imprimé  par exemple, il faut débourser entre 12 000 F et 22 000 F. Pour les trolleys (sac-à-dos avec des roulettes), l’acheteur doit prévoir environ 15 000 F pour les tous petits et jusqu’à 25 000 F pour les sacs des collégiens.

On y retrouve aussi des parapluies vendus entre 3500 F et 15 000 F, des gourdes qui coûtent entre 2000 F et 7500 F et des gamelles pour conserver le « goûter » des élèves dont la moyenne des prix varie entre 3500 F et 8500 F. 

Question d’attirer le plus grand nombre d’acheteurs, les magasins ont investi dans des spots publicitaires, les banderoles, les affiches murales et autres tracts qui sont distribués dans les rues par des agents recrutés pour la période. Cette main d’œuvre saisonnière permet aussi aux magasins de faire du commerce de proximité. 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie