Olympisme: le Tchad à l’école camerounaise

Abakar Djermah Aumi, président du Comité national olympique et sportif du Tchad, a été reçu mardi dernier par son homologue camerounais à Yaoundé.

En guise d’hospitalité, le colonel Hamad Kalkaba Malboum a salué son hôte en arabe, l’une des deux langues officielles du Tchad. En effet, le président du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) recevait Abakar Djermah Aumi, président du Comité national olympique et sportif du Tchad (Cnost). C’était jeudi dernier au siège du Cnosc à Yaoundé.

Arrivé au troisième jour de sa visite, le président du Cnost est en quête d’expertise et d’expériences internationalement reconnues. Ceci afin d’impulser et d’apporter des solutions appropriées au développement du mouvement sportif tchadien.

Comptant à peine dix mois au poste (il a été élu le 21 octobre 2017), Abakar Djermah Aumi voit le Cnosc comme une institution continentale de référence dont il veut s’inspirer. Une perception renforcée au cours des échanges par la présentation de l’historique et du palmarès olympique du Cameroun.

Mais aussi l’organisation, le fonctionnement, les structures annexes, les compétitions, les valeurs ainsi que les projets du Cnosc. Par ailleurs, le président du mouvement olympique tchadien a été édifié sur les efforts consentis par le Cameroun au sein du mouvement à l’échelle continentale. Particulièrement sur les missions et les actions du Centre africain des études olympiques dont le siège est à Yaoundé.

« Nous pensons que nous avons beaucoup de choses à apprendre pour nous permettre d’améliorer d’abord notre comité olympique », a déclaré Abakar Djermah Aumi. Dans un esprit fraternel, le président du Cnost a également exprimé sa volonté d’infléchir la tendance faisant la part belle aux sélections nationales séniors dans son pays. Pour cela, il envisage désormais mettre l’accent sur le développement du sport dans les catégories jeunes.

Cela passe notamment par la participation des jeunes athlètes tchadiens dans des compétitions de l’acabit des Dixiades. Une préoccupation concrétisée solennellement par la remise de l’invitation du Tchad aux prochaines Dixiades prévues en décembre prochain à Bafoussam. Yannick ZANGA

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie