Haut-Nkam: le CERAC redonne la santé

L’association humanitaire créée par la première dame du Cameroun a rétrocédé hier le Centre médical de Bakou rénové et équipé et remis des dons aux femmes rurales du département.

Des remerciements à Mme Chantal Biya. L’épouse du président de la République en a reçus hier en grand nombre à la place des fêtes de Bakou, dans le département du Haut-Nkam, région de l’Ouest.

Après avoir connu pendant plusieurs années un Centre médical tombé en décrépitude et sans équipements, l’arrondissement est à présent en « haut ». La vieille formation sanitaire construite en 1970 à été complètement rénovée et équipée par le Cercle des Amis du Cameroun (Cerac). Ceci avec des équipements à la pointe de la technologie.

Et comme don spécial de Mme Chantal Biya, le Centre a désormais son groupe électrogène, tandis qu’une dizaine d’autres formations sanitaires du département ont également reçu de nombreux dons visant à moderniser leurs plateaux techniques. Les femmes rurales ont bénéficié de plusieurs matériels agricoles.

« C’est avec une joie immense et un sentiment de reconnaissance que je dis un grand merci à notre mère, la première dame du Cameroun, Mme Chantal Biya », indiquera le maire de Bakou, Charles Èmedec. Hortense Njikeu Kamakeu, représentante des bénéficiaires a quant à elle déclaré :

« Nous disons mille fois merci à notre généreuse bienfaitrice pour le précieux soutien à l’amélioration de notre santé et à notre épanouissement. Nous disons un seul mot à Mme Chantal Biya et au Cerac : continuez ! » Donnant du sourire aux défavorisés des villes et villages du Cameroun depuis 23 ans, la caravane humanitaire de Mme Chantal Biya n’est pas prête de s’arrêter. Linda Yang, Coordinatrice générale du Cerac et représentante personnelle de l’épouse du chef de l’État l’a confirmé hier.

« Madame Chantal Biya, animée de sa passion dévorante pour la solidarité donne une nouvelle preuve visible, palpable et éloquente de son engagement inoxydable pour la santé et pour la dignité humaine », a déclaré Linda Yang. D’après elle, le Cerac est venu à Bakou pour entonner l’hymne à la solidarité, à la vie et à la citoyenneté. L’association était déjà aux côtés des populations de Ngocksamba dans le Nkam en 2014 et de celles de Yingui (du même département) il y a trois mois.

« Nous sommes revenus chaque fois avec une soif ardente de continuer le noble combat engagé par l’épouse du chef de l’Etat, pour la santé et le bien-être des populations du Cameroun », insistera Linda Yang. Le pays visant l’émergence en 2035, la représentante personnelle de la First Lady assure que l’on a besoin de citoyens en paix et en bonne santé.

« Nous devons apprendre à bâtir au lieu de détruire. Nous devons toujours protéger la vie et les biens chèrement acquis au lieu du contraire », conclura-t-elle. La cérémonie riche en sons et en couleurs s’est déroulée en présence du gouverneur de l’Ouest, Awa Fonka Augustine et de plusieurs personnalités de la région.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie