Appel aux investisseurs chinois: l’offensive de Paul Biya

Le président de la République a fait une intervention magistrale hier à la table-ronde sur la coopération sino-africaine à Pékin.

La capitale sénégalaise va abriter le 4e Sommet du Forum de la Coopération Chine- Afrique. C’est l’une des résolutions adoptées hier à l’issue du 3e Sommet du FOCAC qui s’est tenu du 3 au 4 septembre 2018 à Pékin en Chine.

Bien avant la conférence de presse conjointe de Xi Jinping et de Cyril Ramaphosa, co-présidents du Sommet, le président de la République, Paul Biya a été l’un des animateurs de la première tableronde sur la coopération sino-africaine qui s’est tenue au grand auditorium du Grand Palais du Peuple.

Dans une déclaration faite devant ses pairs africains et chinois, le panéliste souligne que le FOCAC est une plateforme importante de dialogue et un mécanisme efficace de coopération entre la Chine et les pays africains. Pour le chef de l’Etat camerounais, le bilan du partenariat Chine-Afrique est flatteur au regard de l’impact positif de ses réalisations sur la vie des Africains.

Paul Biya a réitéré l’adhésion du Cameroun au programme « La ceinture de la nouvelle route de la soie et la route maritime de la soie » qui selon lui, interconnectera davantage les peuples asiatiques, européens et africains. Comme il le fait systématiquement lors de ses séjours officiels à l’étranger, le chef de l’Etat s’est mué en VRP de son pays dans le cadre de cette table-ronde.

Après avoir présenté les nombreuses opportunités d’affaires de son pays, il a invité le secteur privé chinois, « connu pour son dynamisme », à venir investir au Cameroun. Paul Biya a marqué son soutien pour la déclaration de Pékin et pour le plan d’action triennal 2019-2021. A l’instar de ses pairs africains, le président camerounais prône le multilatéralisme et se félicite de la convergence de vues entre la Chine et l’Afrique sur les défis actuels qui interpellent le monde.

Enfin, il exprime la gratitude des pays africains à la Chine pour son soutien en faveur d’une meilleure représentation de l’Afrique au Conseil de sécurité des Nations unies. L’intervention du président Paul Biya était l’une des plus remarquables au dernier jour du Sommet du Forum Chine-Afrique.

Elle a précédé la conférence de presse donnée conjointement par les deux co-présidents du Forum et qui a mis un terme au 3e sommet du Forum 2018. Xi Jinping et Cyril Ramaphosa ont longuement échangé sur les deux documents phares du Sommet, à savoir la déclaration de Pékin et le plan d’action triennal 2019-2021. Ces deux instruments du rendezvous de Pékin sont l’expression d’une prise de conscience commune à la Chine et à l’Afrique. La déclaration de Pékin met l’accent sur l’interdépendance toujours plus croissante entre les Etats et les peuples.

Les pays membres du FOCAC soulignent que la solidarité et le multilatéralisme constituent des armes sûres pour remédier durablement aux défis qui interpellent actuellement le monde, notamment les conflits, l’insécurité, le terrorisme, la pauvreté, les maladies, les changements climatiques et les migrations irrégulières.

Les chefs d’Etat et de gouvernement du FOCAC marquent leur reconnaissance pour une communauté de destin. A Pékin, les leaders africains, ont réaffirmé leur adhésion à l’initiative de la Chine « la Ceinture, la Route », porteuse du co-développement.

On se rappelle qu’à la cérémonie d’ouverture, le président chinois a annoncé la mise à disposition d’une enveloppe de 60 milliards de dollars pour financer les projets d’investissement dans les pays africains. Il a annoncé huit nouvelles initiatives en faveur des pays, portées principalement sur le développement des infrastructures, la modernisation de l’agriculture, la formation et le renforcement des capacités des jeunes, la santé, la paix et la sécurité.

Pékin a également annoncé que la dette due à l’État chinois sur les prêts sans intérêt remboursables à la fin de l’année 2018 sera annulée pour certains pays africains. L’évaluation de ce nouveau train de mesures sera effectuée dans trois ans à Dakar au Sénégal, lors du 4ème Sommet du Forum Chine-Afrique.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie