FSNC: démonstration de force pour Paul Biya

Le parti de Issa Tchiroma Bakary a réuni près de 10.000 personnes à Garoua pour lancer la mobilisation derrière la candidature de son champion.

La première grosse flèche de cette présidentielle 2018 dans la région du Nord, a été décochée samedi dernier à Garoua par le Front pour le Salut national du Cameroun (FSNC) et son président, Issa Tchiroma Bakary, fervents soutiens du candidat Paul Biya.

Pas loin de 10.000 personnes, selon les organisateurs, ont répondu présent à l’appel du méga-meeting tenu au carrefour 8 pour passer un triple message : un soutien massif et populaire à Paul Biya dans le Nord, des remerciements pour les nombreuses réalisations et projets en faveur de la région, et les doléances des populations pour le prochain septennat.

Et parce que la stature du président candidat transcende tout clivage politique, ethnique et religieux, deux poids lourds du RDPC et des représentants de l’ANDP étaient aux côtés du FSNC pour appuyer cette action forte de soutien. Le secrétaire général adjoint du Comité central du RDPC, Grégoire Owona, et le vice-président de la campagne du RDPC pour la région de l’Est, Joseph LE.

Dans cet exercice de tribun qu’il affectionne particulièrement, le président national du FSNC a érigé le Nord en bastion acquis au candidat Paul Biya, enjoignant même les autres candidats à économiser leurs ressources en ne venant pas battre campagne dans la région, car selon Issa Tchiroma Bakary, « ici, c’est plié ! ».

Car ainsi que mentionné dans l’une des nombreuses banderoles – messages étalés le long de la place du meeting, la relation entre Paul Biya et le FSNC va « de l’alliance à l’alliage », pour une victoire où Issa Tchiroma Bakary souhaite que « pas une voix ne fasse défaut ».

Un soutien plein justifié par les nombreuses réalisations déroulées par les différents orateurs à ce meeting, dont les plus récentes et emblématiques pour le Nord sont les chantiers de la CAN 2019 qui sont en train de métamorphoser la ville, l’hôpital de référence en construction, la création d’une faculté de médecine à Garoua ou encore les travaux du plan d’urgence (logements sociaux, hôpital gynéco-obstétrique, marché de ravitaillement, route sous régionale).

A ces réalisations matérielles, on peut ajouter celles immatérielles à l’image du vivre-ensemble que relèvera le ministre Joseph LE, qui dira « se sentir chez lui à Garoua », ses frères du grand Nord étant par ailleurs bien implantés dans sa région natale de l’Est où ils représentent 20% de la population et vivent en parfaite harmonie. A sa suite, le SGA du Comité central du RDPC va se dire impressionné par la mobilisation de Garoua et louer l’entente entre son parti, le FSNC et les autres partis alliés, cimentée par « la sagesse » qu’incarne le choix de Paul Biya.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie