Disponibilité des manuels scolaires: le gouvernement instruit des solutions rapides

Le sujet était au coeur de la réunion présidée vendredi dernier par le secrétaire général des services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda.

75% de livres au programme ne sont pas disponibles. Chiffre communiqué vendredi dernier par les éditeurs du Cameroun. Une semaine après la rentrée scolaire, seuls 25% des manuels scolaires sont disponibles.

Les raisons avancées par les maillons de la chaîne de production du livre sont liées, à la publication tardive de la liste des livres au programme, des difficultés de transport (la plupart de ces livres sont imprimés à l’étranger) et les procédures douanières qui prennent parfois du temps.

A cela, il faudra ajouter le problème de pourcentage des libraires et une confusion de rôle entre éditeurs, libraires et distributeurs grillant ainsi la chaîne du livre. Suffisant pour que le gouvernement se penche sur la question. Et pour le faire, c’est le secrétaire général des Services du Premier ministre qui est monté au créneau.

Séraphin Magloire Fouda a ainsi réuni vendredi dernier dans l’une des salles de conférences des Services du Premier ministre, les acteurs de la chaîne de production du livre scolaire (éditeurs, distributeurs et libraires).

D’un ton ferme, Séraphin Magloire Fouda a instruit les différents acteurs d’apporter des solutions urgentes aux problèmes que rencontre la distribution des manuels scolaires, une semaine après la rentrée scolaire 2018-2019. Pour lui, il n’est pas question que la réforme initiée par le gouvernement crée des problèmes du fait de mésententes entre les responsables de la chaîne du manuel scolaire.

« Il ne faut pas qu’une bonne réforme se transforme en problème. Le conseil d’agrément du livre a été mis en place pour que les éditeurs puissent mettre à la disposition des élèves des manuels scolaires. Il faut respecter ses engagements », a indiqué le secrétaire général des Services du Premier ministre.

Les éditeurs ont aussitôt été appelés à avoir, séance tenante, une réunion permettant de donner une réponse sous forme de chronogramme, au plus tard ce jour. Une concertation au cours de laquelle ils sont appelés à fixer des règles de fonctionnement de la chaîne de production et surtout de donner une date à laquelle les livres seront disponibles.

« Le gouvernement voudrait que vous soyez organisés et disciplinés. Il est là pour essayer de mettre la discipline et de l’organisation dans ce marché qui me semble est en difficulté », a indiqué Séraphin Magloire Fouda.

Des échanges de circonstance, l’on retient par ailleurs que la contrefaçon sera combattue et qu’il faudra éviter le plus possible la vente des livres au poteau et surtout organiser une inter-profession entre tous les maillons de la chaine du manuel scolaire. Le syndicat des éditeurs le promet déjà, les livres seront en librairie d’ici le 15 septembre.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie