Processus d’authentification des diplômes : des responsables du Minesup formés

Au cours d’un séminaire organisé à Yaoundé le 6 septembre dernier, ils ont été édifiés sur ces différentes techniques.

Le ministère de l’Enseignement supérieur affine sa stratégie de lutte contre les faux diplômes. C’est dans ce cadre qu’un séminaire a été organisé à l’intention des acteurs qui interviennent dans la chaîne de délivrance du diplôme le 6 septembre dernier à Yaoundé.

Les travaux présidés par le Pr. Wilfried Gabsa, secrétaire général du Minesup, avaient pour objectif, le renforcement des capacités et aptitudes des responsables sur les procédures d’archivage des fichiers et d’authentification des diplômes.

Ils visaient également les procédures de vérification des dossiers de diplomation dans les universités afin de mettre fin au phénomène de faux diplômes. 

En ouvrant ces assises, le secrétaire général a expliqué que  « le président de la République a instruit que la fin de chaque formation des étudiants soit sanctionnée par un diplôme et non un parchemin. Malheureusement, plusieurs institutions universitaires n’obéissent pas encore à cette démarche. »   

Selon le Pr. Wilfried Gabsa, cette manière de procéder aboutit constamment au rejet des dossiers des étudiants voulant poursuivre leurs études à l’étranger  « Certains étudiants, fascinés par l’envie de voyager sont obligés de faire de faux diplômes pour se faire accepter dans ces universités étrangères ». Il a donc invité les responsables d’universités à suivre les instructions du chef de l’Etat.

Des exposés autour des thèmes  « Dossier et procédure de diplomation dans le système d’enseignement supérieur au Cameroun », « Légalisation et authentification des diplômes et suppléments aux diplômes » et « sécurisation et archivages des diplômes et des fichiers physiques et numériques » ont meublé les travaux.   

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie