Organisation: l’appui des partenaires internationaux

Une concertation favorisant le renforcement des capacités des acteurs engagés dans le processus électoral se tient depu

Perfectionner le processus électoral en cours. Tel est le but de l’atelier de renforcement des capacités des membres du Conseil électoral et du personnel d’Elections Cameroun (Elecam) ainsi que des différents acteurs impliqués dans le processus électoral au Cameroun.

Organisé conjointement avec le Programme des Nations unies pour le Développement (Pnud), l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif), vient une fois de plus accompagner le Cameroun, comme en 2011, dans les processus électoraux.

C’est fort à propos que le thème de cet atelier de deux jours a été choisi : « Rôle des acteurs du processus électoral pour une élection réussie ». Dans la continuité du séminaire organisé les 18 et 19 juillet dernier, il sera question pour les uns et les autres de mieux s’approprier les textes législatifs sur l’organisation des élections à travers un soutien technique et matériel que l’Oif mettra à la disposition du Cameroun. Un accompagnement par une expertise de haut niveau afin de mutualiser les expériences, les pratiques et les savoir-faire électoraux.

 En effet, se parler, se compléter, contribue à s’imprégner des forces et des faiblesses des autres, à identifier ensemble des solutions adaptées et par conséquent à limiter les risques d’incompréhension et les difficultés dans la gestion du processus électoral », a confié Dominique Delpuech, représentant de l’Oif. Cet accompagnement qui est appelé à se poursuivre jusqu'à l’issue du scrutin présidentiel du 7 octobre prochain, s’inscrit dans le continuum d’une coopération constante et constructive.

Pour cette dernière ligne droite avant le scrutin, il était de bon ton de revisiter le niveau des préparatifs. « Cet atelier permettra à Elecam de capitaliser les expériences et les bonnes pratiques développées ou observées dans d’autres pays frères.

Pendant deux jours les responsables d’Elecam ainsi que les autres acteurs du processus échangeront avec les experts internationaux sur divers aspects du processus », a indiqué Erik Essousse, directeur des Elections.

Il s’agira de les outiller entre autres sur l’organisation des bureaux de vote, la gestion du matériel et documents électoraux, l’observation des élections et la sécurité électorale dans ses progrès technologiques .

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie