Dimanche, la Coupe du Cameroun de football

L’affiche inédite entre Apejes-Bamboutos sera présidée par le chef de l’Etat dans un stade Omnisports de Yaoundé rénové.

Affiche inédite. Pelouse inédite. Apejes de Mfou-Bamboutos de Mbouda. La finale de la 57e édition de la coupe du Cameroun de football promet. Un rendez-vous qui se déroulera sous le regard du président de la République, Paul Biya. Le premier sportif camerounais va en effet présider la clôture de la saison sportive, comme de tradition, ce dimanche au stade Omnisports de Yaoundé. Une présence qui revêt une importance particulière cette année au vu du contexte. En effet, cette finale va se jouer à quelques semaines du coup d’envoi de la coupe d’Afrique des nations de football féminin 2016. Un évènement dont l’organisation tient particulièrement à cœur le chef de l’Etat puisque ce sera une première pour une compétition de ce genre sur le sol camerounais. On peut également imaginer que ce sera un moment de communion particulier entre Paul Biya et le mouvement sportif et de recueillement, surtout après le drame d’Eséka.
Ce sera aux deux finalistes de marquer l’évènement comme il faut sur le terrain. En face de la très compétitive équipe d’Apejes de Mfou, une autre aussi combative de Bamboutos, avec le meilleur public de l’histoire du football camerounais. Argument populaire contre argument de jeu ? « Apejes a une bonne cohésion. C’est une équipe assez homogène, avec des joueurs qui se connaissent bien et qui ont l’habitude de travailler ensemble. C’est le même boulot qui est fait dès les minimes», justifie Thierry Metomo, entraîneur de football. De l’autre côté, avec Gérard Mbimi comme coordonnateur technique, il faut s’attendre à un jeu « très verrouillé, direct, rugueux à un moment donné. C’est ce qui a fait la force de Bamboutos contre Coton sport. On ne laisse pas l’adversaire réfléchir. Ce sont des joueurs d’expérience », poursuit notre source parlant des Mangwa Boys. 
La nouveauté de la pelouse induira certainement en plus dans la façon de jouer : un beau spectacle en perspective. « Les joueurs, en entrant sur la pelouse seront surpris par le changement brusque. Ils auront envie de montrer certaines choses, le ballon va très bien circuler. Ils ne vont pas réfléchir à engager un tacle ou pas. Ils vont se jeter à l’eau. Ce sera une très belle fête », explique Thierry Metomo. En championnat cette saison, Apejes avait battu Bamboutos par 5-1 en match aller. Les Mangwa Boys traversaient alors une période trouble, à la limite de la crise. Au retour, la défaite était celle de l’équipe de Mfou, battue 2-0. En raccourci, cette finale c’est 20 000 tickets pour chacune des deux équipes, 20 millions de F pour les deux clubs, 49 fédérations attendues et 74 capitaines de chacun des clubs vainqueurs de la coupe. Vivement ce 30 octobre.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie