Obsèques officielles: le Ghana rend hommage à Kofi Annan

L’ancien secrétaire général de l’Organisation des Nations unies sera inhumé ce jeudi à Accra.

La planète toute entière aura les regards tournés ce jeudi vers Accra au Ghana où Kofi Annan sera accompagné à sa dernière demeure à la faveur des obsèques officielles décidées par les autorités ghanéennes.

L’ancien secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) décédé des suites de maladie le 18 août dernier à 80 ans à Berne en Suisse sera inhumé ce jour au nouveau cimetière militaire.

De nombreuses personnalités venues des quatre coins du monde sont annoncées à cette cérémonie d’hommage à ce grand d’Afrique qui a dirigé l’ONU de janvier 1997 à décembre 2006.

Le président Nana Addo Dankwa Akufo- Addo qui a décidé de l’organisation des obsèques officielles du prix Nobel de la paix a reçu Nane Annan, la veuve du disparu, et sa famille à leur arrivée lundi à Accra, et invité ses compatriotes à une véritable mobilisation.

Un appel qui semble avoir reçu un écho favorable. Car, depuis l’arrivée de la dépouille de l’enfant du pays, le Ghana tout entier est en effervescence. Hauts dignitaires, population et corps diplomatique défilent devant le corps de Kofi Annan.

Le temps de rendre un dernier hommage à ce digne fils qui a fait triompher le nom du Ghana sur le toit du monde, pouvoir et opposition ont dû ranger dans le placard leurs querelles en cours sur le poids de la dette et la faillite des banques du pays.

Au Centre international de conférences d'Accra où le cercueil de M. Annan était exposé au public, des mesures sécuritaires des grands jours ont été prises par les autorités ghanéennes. Il fallait s’armer de patience tant le rang formé par ceux qui tenaient à voir la dépouille s’étendait à une bonne distance.

Hier mercredi, ce sont les ministres et parlementaires ghanéens qui lui ont rendu un dernier hommage. Comme pour allier modernité et tradition, des veillées ont été animées par les chorales et des chants d'un choeur de musique traditionnelle et le battement des tambours du pays.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie