Agriculture et élevage: les jeunes bien encadrés

Des programmes ont été mis en place par les pouvoirs publics dans ces secteurs pour les accompagner dans leurs réalisations.

Les pouvoirs publics ont mis en place de nombreux programmes et projets pour encourager les jeunes à s’intéresser à l’agriculture. Il y a notamment le Programme de promotion de l’entreprenariat agropastoral des jeunes (Pea-Jeunes) ainsi que le Programme New-Génération.

Pour ce qui est du Pea-Jeunes, Programme conduit par le ministère en charge de l’Agriculture et celui de l’Elevage, le coordonnateur national, Alfred Tomo Bela indique que les actions menées dans des structures d’incubation.

Pour les jeunes qui y vont les formations et les formateurs sont payés par le PEA-Jeunes. Il s’agit concrètement de l’alimentation, l’hébergement, de même que les soins de santé. L’on note que le montant du financement dépend des effectifs, de la catégorie des jeunes qui sont en incubation ainsi que de la durée des formations.

L’on retient aussi que le mode opératoire du Programme c’est le « Faire faire ». C’est-à- que le Pea-Jeunes identifie un certain nombre d’opérateurs qui ont de l’expertise et qui peuvent l’accompagner dans la réalisation de ses d’activités en régie. Et parmi ses partenaires, il y a le Bureau international du travail, l’Agence de coopération internationale israélienne et de développement international des jardins.

Tous les maillons de la chaîne de valeurs sont inclus dans les dix filières identifiées. On a principalement les productions végétales (maïs, manioc, bananier plantain, ananas, poivre et les cultures maraîchères) et les productions animales (porc, poulet, cobaye, lapin et les petits ruminants). Le Programme, qui a démarré en 2015, s’achève en 2021.

Il travaille avec les structures du public et du privé pour un budget global de 35 milliards de F dont 30 milliards apporté par le bailleur de fonds et 5 milliards par le Cameroun. Concernant le Programme New-génération, les jeunes sont également aux petits soins depuis que ce programme existe.

Plus d’un millier ont été formés, encadrés et reçu des appuis multiformes. Le programme a permis aux jeunes de devenir de véritables entrepreneurs agricoles, des professionnels qui produisent aujourd’hui du cacao et du café haut de gamme. Ces jeunes hommes et femmes ont suivi une quinzaine de 15 sessions de formation.

Elles portent entre autres sur l’agrosystème du cacao, la conduite des pépinières et leur exploitation. On compte aussi l’utilisation des intrants, la conduite des opérations postrécoltes, la commercialisation, le fonctionnement tout comme le financement d’une coopérative et l’entreprenariat agricole.

En marge de cela, New génération a aussi prévu un programme d’accompagnement post New génération. Il est prévu de mettre en place des infrastructures de traitement post-récolte, centres d’excellence et de poursuivre les formations sur les bonnes pratiques agricoles post récolte au profit des jeunes cacaoculteurs .

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie