Barrage hydro-électrique de Mekin: 15 mégawatts disponibles

L’ouvrage est aujourd’hui la pierre d’angle pour un développement d’une zone aux confluences de trois régions : Centre, Sud et Est.

Un joyau architectural à la confluence des fleuves Dja, Sabe et Lobo. Une confluence qui impacte directement les régions du Centre, du côté d’Endom, de l’Est, du côté de Somalomo, et du Sud, du côté de Bengbis et Meyomessala.

C’est ici que se dresse, fièrement disons-le, le barrage hydroélectrique de Mekin, oeuvre de la Mekin Hydroelectric Development Corporation, bras séculier du gouvernement, à travers le ministère de l’Eau et de l’Energie, mettant en oeuvre le voeu du président de la République de voir se renforcer le Réseau interconnecté Sud (RIS).

Ce sont donc ainsi, 15 MW de puissance énergétique installée et ne ligne d’évacuation d’énergie de 11Kv sur 33,1 km qui sont disponibles à Mekin, localité du même nom, non loin de Meyomessala, département du Djaet- Lobo, région du Sud.

Toutes les composantes de la structure sont entièrement réalisées, grâce à la coopération chinoise. La justification du projet, aujourd’hui réalisé, a porté sur la volonté du gouvernement de la République à résorber le déficit énergétique criard depuis quelques années.

D’où la nécessité de garantir la stabilité de fonctionnement de la partie australe du RIS et assurer le fonctionnement en réseau séparé notamment l’alimentation des arrondissements de Bengbis, Meyomessi, Djoum, Mintom, Oveng, Endom, Somalomo, Mvangan et Nkol-Metet, entre autres.

A ce jour, le barrage est prêt. Le seul problème qui bute à sa mise en service définitive est lié aux questions connexes, dont la recherche des solutions est en cours.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie