Pour le libéralisme communautaire: la caravane de présentation était à l’Ouest

L’ouvrage du président Biya a été présenté vendredi dernier à Bafoussam au cours d’une cérémonie présidée par le Minac, Narcisse Mouelle Kombi.

Une cérémonie sobre, mais riche en contenu et en idées. Voilà comment on peut résumer la cérémonie de présentation de l’ouvrage « Pour le libéralisme communautaire » du président de la République qui s’est déroulée vendredi dernier, à la maison du parti de Bafoussam. Les intellectuels et autres militants du Rdpc sont venus nombreux découvrir le contenu qui reste d’actualité de cet ouvrage dont la première édition a été publiée en 1987.

L’ouvrage reste d’autant plus d’actualité qu’il traite des problématiques qui permettent à tout pays soucieux de son devenir, de se développer suivant une approche méthodique axée sur les résultats. Pour le ministre des Arts et de la Culture (Minac), Narcisse Mouelle Kombi, l’ouvrage est un chef d’oeuvre d’un homme d’Etat qui propose des solutions pour venir à bout des défis auxquels est confronté notre pays.

Le Minac ressort trois principes du livre que sont la liberté, la responsabilité et la solidarité. La liberté qui selon l’auteur, se fait dans le cadre d’une société démocratique et prospère. La responsabilité qui est celle du président de la République par rapport aux engagements pris devant le peuple camerounais et la solidarité qui permet l’entraide mutuelle. A sa suite, le Pr Luc Sindjoun, conseiller spécial du chef de l’Etat, explique la société politique nouvelle ou société du management par objectifs que le chef de l’Etat créé à travers son ouvrage.

Une société politique articulée autour d’une nation unie et soudée, qui va vers l’intégration et la détermination de préserver l’intégrité territoriale. Une société politique nouvelle bâtie autour d’un Etat fort, capable de faire respecter les lois, la constitution et qui protège le faible, sans « écraser » le citoyen. Une société nouvelle démocratique, des droits de l’homme, conforme à l’histoire et à la culture du Cameroun. Le Pr Tsafack Nanfosso, recteur de l’université de Dschang, relève que la méthode du chef de l’Etat consiste en l’action.

Il évoque les neuf stratégies qui résument cette action et qui sont des principes directeurs pour l’action économique. Il s’agit notamment de la planification démocratique, du développement des infrastructures, la priorité à l’agriculture, le soutien aux PME, le développement de l’industrie lourde, la maîtrise de la science et de la technologie, une plus grande efficacité de nos services, la création des emplois décents, et enfin l’indépendance de l’économie nationale .

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie