Soutien au candidat Biya: les « bendskineurs » promettent un vote massif

Venus par milliers à la rencontre du Minat au Parcours Vita de Douala ce mardi 18 septembre, ils ont réitéré leur soutien.

Le parcours Vita, situé dans l‘arrondissement de Douala V, a fait le plein d’oeuf hier en milieu d’après-midi. Les conducteurs de motos-taxis, par milliers, sont venus à la rencontre du ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, qu’accompagnaient les autorités administratives, civiles et politiques de la cité économique et de ses environs.

Ils arboraient des tee-shirts à l’effigie du chef de l’Etat où on pouvait lire : « Paul Biya, l’assurance tout risque ». Deux allocutions ont marqué ce moment d’échange entre les conducteurs de motos et le Minat. Dans celle de Willy Kengne, porte-parole des «bendskineurs » de Douala, on retient les propos suivants :

« Nous attendons impatiemment le lancement de la campagne dans les prochains jours, pour un déploiement massif de nos collègues. Douala a toujours été considérée comme une poudrière, nous voulons changer cette image-là. Les conducteurs de motos, regardés comme des cas sociaux, nous voulons finir avec tout cela ».

Il ajoutera : « Nous sommes pour le changement de comportement. C’est pourquoi nous nous sommes inscrits nombreux sur les listes électorales ». Selon cet encadreur de motos- taxis, la manipulation et les vendeurs d’illusion ne passeront pas par eux, qui ne sont pas des ennemis de la nation. Et s’engagent à voter pour le candidat Paul Biya. En termes de doléances, ils ont souhaité participer aux affaires du pays en tant qu’élus locaux…

Face à un tel engouement, Paul Atanga Nji a difficilement masqué son émotion. Aux motos- taximen, il a promis que leur message sera déposé comme tel sur la table du chef de l’Etat. Le Minat leur demandé d’adopter des comportements patriotiques, de ne pas être des fauteurs de troubles. « Il y a quatre mois, nous avons passé un contrat de confiance, de franche collaboration et de respect.

Le choix que nous faisons va déterminer notre avenir. Je sais que c’est difficile de gagner son pain, toutefois, le chef de l’Etat sera reconnaissant de votre message de soutien et il fera le retour de l’ascenseur », a relevé le membre du gouvernement.

Avant de quitter Douala, le Minat a visité la préfecture du Wouri et les services du gouverneur de la région du Littoral, où il a tenu une réunion d’évaluation sécuritaire.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie