Bafoussam: l’aéroport a fait sa mue

Divers travaux réalisés et certains en cours ont changé le visage de cette infrastructure qui reçoit quatre vols Camair-Co par semaine.

Le visiteur qui se rend à l’aéroport de Bafoussam ce mardi matin sera surpris de découvrir une plateforme en pleine mutation. En effet, la route qui mène au sein de cette infrastructure est en pleine réhabilitation. Les ouvriers s’activent pour remettre le bitume qui avait totalement disparu. La clôture qui n’existait plus, est aussi en construction depuis deux mois déjà.

Une fois achevé, ce chantier va contribuer à davantage sécuriser l’aéroport. Les bâtiments qui laissaient à désirer ont reçu un coup de pinceau et brillent désormais de mille feux, au point de susciter de l’envie auprès des employés et des usagers qui se rendent ici.

Depuis bientôt quatre ans, l’aéroport de Bafoussam-Bamougoum a repris de l’activité. Grâce à la régularité des vols Camair-Co les lundi, mercredi, vendredi et dimanche.

A en croire Joseph Koufana, un vaste programme de réhabilitation de l’aéroport est en cours depuis plusieurs mois non seulement en prélude de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, mais aussi pour mettre la structure aux normes et standards de l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci) en vue de sa certification. Sur le plan technique, un concessionnaire a réhabilité les équipements de navigation aérienne.

La tour de contrôle est ainsi quasiment neuve. Il ne reste plus qu’à réhabiliter le balisage diurne et lumineux de la piste d’atterrissage pour permettre aux avions d’atterrir à tout moment, même la nuit. C’est une exigence de l’Oaci.

Il faudra également renouveler le parc météo et achever d’ici trois mois la barrière de sûreté pour résoudre le problème d’inclusion des personnes et des voitures sur la piste. « Nous avons l’obligation d’assurer la sûreté et la sécurité de tous les passagers que nous transportons ici », confirme Joseph Koufana.

Avant ces chantiers en cours, l’aéroport de Bafoussam a procédé au renouvellement des équipements de communication (VHF, pupitre, jumelles, pistolets lance phares) et du parc de sécurité incendie.

Ainsi, deux camions de sécurité incendie et deux flyco (petits véhicules d’intervention rapide) ont été achetés. Les deux flyco permettent de vérifier qu’il n’y a pas d’obstacles sur la piste avant l’avion n’atterrisse.

Rouvert à la circulation aérienne le 7 juin 2002, l’aéroport de Bafoussam Bamougoum couvre une superficie de 450 hectares. Il est également doté d’une piste d’atterrissage longue de 2500 mètres et d’une largeur de 45 mètres qui lui permet d’accueillir un Boeing 727.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie