Mohaman Sani Tanimou: de la gestion des élections à la diplomatie

Le tout premier directeur général des Elections est appelé à occuper les fonctions d’ambassadeur au Tchad.

Dans sa résidence du quartier Ngousso à Yaoundé, Mohaman Sani Tanimou qui reçoit de nombreux visiteurs en cette fin de matinée du mercredi 19 septembre 2018, au lendemain de sa nomination comme ambassadeur du Cameroun au Tchad, a gardé l’humour qui l’a caractérisé lors de son passage à la tête de la direction générale des Elections de 2008 à 2015.

A cette fonction, il a organisé la première élection présidentielle de l’ère Elecam, le 9 octobre 2011. L’administrateur civil principal de classe exceptionnelle, qui a fait l’essentiel de sa carrière entre les Services du Premier ministre et la présidence de la République qu’il a quittée comme conseiller technique en charge des Affaires organiques, est conscient de son changement de statut :

« Je suis plus politique maintenant que technocrate », souligne-t-il. « Chacun de mes collaborateurs à l’ambassade fera son travail et je serai un coordonnateur », ajoute ce natif du département du Djérem dans la région de l’Adamaoua qui est né en octobre 1956 à Ebolowa, ville de la région du Sud où il a fait une bonne partie de son cursus secondaire ».

Diplômé de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) option Droit public en 1982 et de l’Institut international d’administration publique de Paris, il dit toute sa gratitude au président de la République pour cette nouvelle marque de confiance qui lui est témoignée :

« j’ai été surpris par ma nomination hier, (avant-hier, Ndlr) et je tiens à exprimer ma profonde et déférente reconnaissance au président de la République qui a pensé que je pouvais encore servir mon pays à un niveau si élevé ». Il se dit néanmoins prêt à relever ce nouveau challenge.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie