Un grand test réussi

Populaire et festive. S’il fallait résumer en quelques mots la finale de dimanche, on ne s’y prendrait pas autrement. L’édition 2016 de la Coupe du Cameroun de football a tenu toutes ses promesses. Deux heures avant le coup d’envoi, la cuvette de Mfandena était déjà pleine à craquer. Dans les gradins bondés, des dizaines de milliers de spectateurs se sont donnés à cœur joie, histoire d’entretenir de bout en bout une ambiance inédite où la profusion des sonorités le  disputait à l’éventail des couleurs. Une réponse sans doute à de nombreuses attentes charriées par un événement dont la solennité n’enlève rien à la portée hautement symbolique. Aux sifflets, youyous et acclamations d’une foule en délire, correspondait en effet le déploiement d’un attirail des grands jours. 
D’une année à l’autre, ce grand rendez-vous annuel qui marque la clôture en apothéose de la saison sportive est une manifestation fixée en marbre dans le calendrier sportif national mais dont la portée dépasse largement l’univers du ballon rond. Car au-delà du rituel et de la rigueur protocolaire, la Coupe du Cameroun de football constitue un moment exceptionnel de communion entre le Chef de l’Etat, les spectateurs et la nation toute entière. Vue son cet angle, la présence physique du premier sportif (qui aurait pu se faire représenter) n’est pas un simple détail anecdotique. C’est pour cela que la totalité des messages diffusés à travers divers supports mettaient en exergue le rôle du sport comme facteur de fraternité et d’intégration des différentes composantes sociologiques du pays. 
Il n’est pas inutile de rappeler que la finale de la Coupe du Cameroun intervient dans un contexte de rénovation des infrastructures sportives. On a pu constater avec émerveillement, à quel point le Stade omnisports de Yaoundé a été remis à neuf et pour tout dire, transfiguré de fond en comble. Des gradins à la pelouse en passant par les vestiaires, la loge d’honneur, l’espace média et les toilettes, toutes les infrastructures ont été remises aux normes Fifa dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations de football féminin (CAN 2016) que le Cameroun accueille bientôt à Yaoundé et Limbe. Le bon état de la pelouse en gazon naturel peut expliquer en partie la bonne prestation offerte hier par les joueurs des deux clubs à travers la circulation de la balle et les exploits techniques. Le tout dans un esprit de fair-play.  
Même si beaucoup reste à faire, il n’y a pas meilleur témoignage de la vitalité du mouvement sportif national que ces mouvements d’ensemble et la cérémonie de remise des trophées aux représentants des différentes fédérations sportives.  Au regard de la mobilisation populaire, de la qualité des installations, de l’engagement dont ont fait preuve Apejes de Mfou et Bamboutos de Mbouda, on peut conclure logiquement que l’édition 2016 de la coupe du Cameroun a été un grand test réussi sur toute la ligne. La preuve de la fonctionnalité des installations du Stade omnisports de Yaoundé est ainsi donnée à ceux qui en doutaient encore. Vivement la CAN 2016 !
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie