SDF: la caravane Osih s’ébranle

Le candidat a fait le choix d’un lancement de campagne itinérant dans le Littoral.

La caravane de Joshua Osih, candidat du Social Democratic Front à l’élection présidentielle du 7 octobre prochain, avait pour point de départ Bonassama, devant la sous-préfecture de Douala IVe, ce 22 septembre 2018. Son premier arrêt était Dibombari, porte d’entrée du cosmopolite département du Moungo, région du Littoral, où le leader politique a prononcé ses premiers mots de campagne. Avec à l’esprit une victoire au scrutin à venir, Joshua Osih a promis aux militants de la localité que pour la première fois, ils auront un président qui viendra leur « rendre visite ». Il fera ensuite quelques stops à Souza, à Mbanga où il s’exprimera en pidgin, avant de tenir son premier meeting dans l’arrondissement Njombe-Penja.

Lors de ce premier arrêt important, il ne manquera pas de souligner la richesse agricole du Moungo et la nécessité pour les producteurs de profiter en premier lieu du fruit de leur travail. Ce qu’il estime ne pas être le cas actuellement. L’aspirant président a ensuite poursuivi son lancement de campagne itinérant à Loum, où la mairie est dirigée par le SDF. Sur place, il a évoqué l’une de ses promesses, contenue dans les 24 mesures fortes de son programme : augmenter les rémunérations des travailleurs, notamment de doubler le salaire des fonctionnaires.  Le candidat SDF, toujours en plusieurs étapes, va continuer la route qui devait le conduire jusqu’à Dschang, département de la Menoua, région de l’Ouest voisine du Littoral. Et il ne manquera pas de se poser à Nkongsamba, chef-lieu du Moungo.

Sur son chemin, celui qui promet de faire le tour du Cameroun pour porter son message de « délivrance » et de « changement », n’oubliera pas d’appeler à des élections transparentes et à mettre Elecam en garde contre toute violation du code électoral.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category