Usine de pied de Lom Pangar: les travaux ont démarré

Opération lancée officiellement par le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, jeudi dernier.

En visite de travail dans la région de l’Est, le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba a procédé au lancement des travaux de construction de l’usine de pied du barrage de Lom- Pangar. Une descente sur le terrain qui matérialise l’accélération du processus pour livrer l’ouvrage dans les délais contractuels. Un ouvrage sur lequel les populations de l’Est fondent beaucoup d’espoirs. Aussi, après la livraison de l’usine de pied de 30 MW, les délestages ne seront-ils plus qu’un lointain souvenir.

Ce, à la faveur de l’électrification d’environ 150 localités de l’Est. « Le président de la République a autorisé à titre exceptionnel un déblocage de 4 milliards de F, pour procéder au paiement de l’avance de démarrage. Au même moment, la Banque africaine de développement a également démarré les déblocages à son niveau. Toutes les ressources sont mobilisées pour que ce chantier soit conduit et livré dans un délai de 32 mois », a précisé le Minee, pour rassurer les populations sur l’aspect financier du projet.

La deuxième composante du barrage de Lom-Pangar comprend en effet la construction de l’usine de pied et d’une ligne haute-tension de 90 KV entre Bertoua et Lom-Pangar. La première sera construite par l’entreprise China CAMC Engineering Co et la seconde par CEGELEC. Tout ceci, sous la supervision du maître- d’œuvre, CIMA International.

Cette composante est financée conjointement par la BAD et la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale à hauteur de 30 milliards de F pour l’usine et 9 milliards de F pour la ligne haute tension. L’usine sera livrée dans une trentaine de mois et ses différents groupes seront mis en service progressivement.

Actuellement, une partie importante du matériel devant servir à la construction de l’usine est en cours de fabrication en Chine. Pour la ligne haute-tension, les personnes impactées par sa construction sont indemnisées depuis deux ans et d’autres relogées.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie