Dans le vif du sujet

Depuis samedi dernier, les neuf candidats à la présidentielle du 7 octobre prochain présentent leurs projets de société aux Camerounais.

C’est donc parti depuis samedi 22 septembre dernier pour les neuf candidats à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018. En clair, conformément aux dispositions du Code électoral camerounais, la campagne électorale s’est ouverte sur l’ensemble du territoire camerounais.

Il s’agit là de la première élection présidentielle organisée sous le cadrage de cette loi promulguée le 1er avril 2012. Ainsi donc, pendant quinze jours, les neuf candidats vont présenter leurs projets de société aux près de sept millions de Camerounais inscrits sur les listes électorales.

Ils en ont ainsi jusqu’au 6 octobre prochain. La pré campagne semblait avoir donné le ton. C’est donc pratiquement sur les chapeaux de roues que cette phase du processus, qui va conduire au choix de celui appelé à présider aux destinées du Cameroun pour les sept prochaines années, a démarré. On l’a ressenti au cours des différents meetings organisés sur l’ensemble du territoire national.

Certains, ou encore leurs représentants au cours de l’espace médiatique aménagé pour la circonstance sur la CRTV n’ont du reste pas hésité à indiquer qu’il s’agissait sans doute de la phase la plus délicate de ce processus.

En effet, l’heure est venue aujourd’hui pour les uns et les autres de présenter aux Camerounais leurs projets de société. Comme ce fut déjà le cas lors des précédentes échéances, le candidat du RDPC, qui présente son bilan, apparaît seul contre tous.

On l’a du reste ressenti au cours des prises de paroles des mandataires des quatre candidats qui se sont exprimés au cours de la première tranche réservée aux candidats dans le cadre de l’espace qui leur est réservé sur la CRTV.

Dans les jours qui vont suivre, les Camerounais, qui ne sont certainement pas dupes, attendent donc qu’on leur explique comment seront financés les différents programmes de création de millions d’emplois par an, ou encore où l’on trouvera des ressources pour le paiement des augmentations astronomiques de salaires annoncées, voire la gratuité de tous les soins médicaux. Il est plus que jamais temps que l’on passe à un débat d’idées.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie