RDPC Dja-et-Lobo: la campagne de proximité va commencer

Les commissions communales ont défini hier leur stratégie pour conquérir l’électorat.

C’était le branle-bas de combat ce lundi dans les huit arrondissements du département. Après le lancement officiel de la campagne dimanche à la place de la préfecture de Sangmélima, les coordinations communales ont pris le relais.

Les présidents des soussections du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) sont retournés vers la base et les élites pour définir la stratégie de campagne et pour mettre en commun les moyens financiers et logistiques nécessaires pour la conquête des électeurs en faveur du candidat Paul Biya.

A Sangmélima, le coordinateur communal et président de la section Rdpc du Djaet- Lobo I, le maire de la ville, André Noël Essian a rappelé aux militants du Rdpc que le temps de l’action avait sonné. Il n’est plus question de discours selon lui. Il faut aller sur le terrain et se rapprocher le plus possible des populations.

Du reste a-t-il indiqué, il s’agit d’une instruction du Comité central du Rdpc. Selon les directives du candidat Paul Biya, il s’agira de faire une campagne de proximité en allant écouter les préoccupations des populations là où elles se trouvent.

Les équipes qui vont descendre sur le terrain ont reçu les moyens qu’il faut pour leur mission. Il faut rappeler que les militants n’ont pas fait l’économie de leurs moyens pour afficher leur soutien au candidat Paul Biya.

D’ici au 6 octobre prochain, plusieurs meetings sont prévus au niveau de chaque arrondissement. Mais audelà des meetings, des contacts plus directs avec les populations vont se multiplier, a promis le maire de Sangmélima.

L’objectif est clair : s’assurer d’un vote à 100 % pour le candidat du Rdpc. D’après André Noël Essian, Sangmélima qui a le plus fort contingent de votants qui doit donner l’exemple dans le département du Dja-et-Lobo.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie