Assistance aux étudiants: le Minesup fait des heureux

40étudiants camerounais bénéficiaires d’une bourse offerte par le Maroc s’apprêtent à quitter le pays à destination du Royaume chérifien. En prélude à ce départ, ils ont reçu du ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup) des billets d’avion en vue de leur embarquement, au cours d’une cérémonie solennelle d’adieu, organisée hier au campus de l’Université de Yaoundé I.

Cette cérémonie présidée par Theresia Ndoko Wanah Litumbe, directeur de l’assistance et des oeuvres universitaires dans ce département ministériel, au nom du Pr Jacques Fame Ndongo, empêché, coïncidait avec le séminaire de restitution des acquis du stage pratique de vacances et du Work Study Programme, édition 2018. En recevant le précieux sésame, les bénéficiaires n’ont pas caché leur satisfaction manifestée envers cet appui du gouvernement.

« Nous sommes vraiment heureux pour cette opportunité que nous offre le ministère de l’Enseignement supérieur qui enlève une grosse charge à notre famille. Nous remercions infiniment ce ministère sans qui nous n’aurions certainement pas eu l’opportunité de poursuivre nos études ailleurs », s’est réjoui Paule Noubissi, porte-étendard des boursiers.

Le Minesup ne s’est pas limité à la remise des billets d’avion aux 40 boursiers. 782 « cop’s » issus des universités d’Etat et des instituts privés ont perçu chacun une prime de 50 000 F.

Ce geste rentre dans le cadre des stages pratiques de vacances offerts par ce ministère. Le projet dénommé « Work Study Programme» a, lui aussi fait 318 heureux bénéficiaires parmi les étudiants. Les apprenants dans les services centraux perçoivent 35 000 F par mois et pour ceux des universités d’Etat, 30 000 F. Ledit programme se déroule pendant l’année académique pour une durée de trois mois.

Objectif : alléger les charges académiques et apprendre les fondamentaux de l’administration camerounaise à ces jeunes qui, pour la plupart manquent de moyens. « Ces programmes d’assistance rentrent en droite ligne de la gouvernance universitaire dans son volet social tel que prescrit par le chef de l’Etat et implémenté par le ministère», a conclu Theresia Ndoko Wanah Litumbe.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category