Nécrologie: dernier hommage à Mgr Bogmis

La messe pontificale d'inhumation de l’évêque d’Eséka a eu lieu hier en présence du représentant personnel du chef de l’Etat, Philippe Mbarga Mboa.

La cathédrale NotreDame de Fatima d’Eséka a eu du mal à contenir le peuple de Dieu venu de divers horizons hier dans le chef-lieu du département du Nyong-et-Kellé.

Et l’équipe de l’évêché sous la coordination de l’administrateur diocésain, Mgr Emile Martin Dibongue a dû recourir aux tentes afin de permettre à tous ceux qui ont effectué le déplacement de suivre le dernier hommage rendu à Mgr Dieudonné Bogmis, évêque du diocèse d’Eséka.

Dignes dans la douleur, les chrétiens l’ont été et c’est avec actions de grâces que la messe pontificale d’inhumation de Mgr Bogmis qui a cessé d’être parmi les vivants le 25 août dernier a été dite par Mgr Samuel Kleda, président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun , archevêque de Douala.

C’était en présence du représentant personnel du chef de l’Etat, le ministre Philippe Mbarga Mboa, des évêques, du presbyterium d’Eséka, des autorités administratives et autres hautes personnalités. Des témoignages de divers orateurs, la simplicité et l’humilité du prélat de regrettée mémoire ont fait l’unanimité.

Dans son homélie, Mgr Samuel Kléda a salué la grandeur de Mgr Bogmis qui a accepté de répondre fidèlement à l’appel du Seigneur. « Il a développé le talent que Dieu lui a accordé.

Il a répondu à l’appel de Dieu en refusant d’occuper la première place. Mgr Dieudonné ne recherchait pas les honneurs. Il a donné sa vie pour la cause de l’évangile et ne considérait pas son ministère comme une carrière », a indiqué Mgr Kleda. Pour ses frères dans l’épiscopat et le sacerdoce, Mgr Dieudonné Bogmis a mené une vie qui se traduisait par l’ouverture aux autres quelles que soient leurs conditions.

Et  l’héritage de sa vie sacerdotale est un exemple à suivre. Car il avait 82 prêtres dans son diocèse parmi lesquels, une trentaine ordonnés par lui. A cela s’ajoute la construction des salles de classe dans plusieurs villages, la mise sur pied de plusieurs hectares de palmeraie, entre autres.

Une œuvre riche qui lui a valu certainement la distinction honorifique à titre posthume, de Chevalier de l’Ordre national de la valeur par le président de la République Paul Biya.

Une médaille déposée sur son cercueil par son représentant personnel, Philippe Mbarga Mboa, ministre chargé de mission à la présidence de la République.

Après la séquence de remerciements, des éloges funèbres et la bénédiction du corps, la dépouille de Mgr Dieudonné Bogmis repose por l’éternité à la crypte de la cathédrale d’Eséka

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category