Société

Ambam: le marché moderne de Meyo-centre opérationnel

Le complexe commercial inauguré le 25 septembre est un don de l'honorable Me Mbiam

Un complexe commercial étalé sur plus de trois hectares de part et d’autre de la grande route du village. 50 boutiques, un forage de 65 m de profondeur pour alimenter un château d’eau d’une capacité de 20 000 litres d’eau, un groupe électrogène de 55 KVA flambant neuf pour l’électrification du site, des toilettes modernes, communes ou incorporées. Tel se présente le nouveau marché moderne de Meyo-centre, village situé dans l’arrondissement d’Ambam. Un don d’une élite et élu de la Vallée du Ntem.

L’honorable Emmanuel Mbiam, député à l’Assemblée nationale n’a pas lésiné sur les moyens puisque l’investissement est évalué à 150 millions de F Cfa. « Un investissement social à fonds perdu pour le bien des populations », a commenté le donateur. Ce marché est aussi doté d’un grand bar construit sur le modèle de "Saloon" des Western, avec un podium et un espace pouvant contenir un public nombreux.

L’objectif est d’envisager des programmations des concerts, des festivals culturels voire des luttes traditionnelles pour animer le village à fréquence régulière. Les pièces commerciales sont d’usage multiple : cases de passage pour les visiteurs, boutiques, magasins-dépôts pour les grossistes, etc.

« Il n y a pas de développement sans le soutien des natifs. Me Emmanuel Mbiam a fait sa part il reste aux bénéficiaires de faire vivre ce marché et d’en faire un grand rendez-vous commercial du département », a conseillé Anderson Quetong Kongeh, préfet de la Vallée du Ntem, qui présidait la cérémonie d’inauguration mardi dernier. Pour faire de Meyo-Centre le poumon économique souhaité, les autorités ont appelé les jeunes à plus d’effort dans les travaux champêtres pour ravitailler le marché.

Selon Hyacinthe Mba Mbo, le maire de la commune de Meyo-Centre, le contexte de veille d’élection présidentielle en rajoute à l’éclat du don, lequel est la preuve que l’objectif d’atteindre l’émergence en 2035, prôné par le président de la République, est pris à bras le corps par des élites engagées.

Outre le complexe commercial inauguré, Me Mbiam a déjà construit et rétrocédé à l’Etat, une école primaire bilingue et un centre de santé à Mbelemam, non loin de Meyo-centre. De même une vaste étendue de palmerais à perte de vue existe pour occuper les jeunes.

Les chefs traditionnels ont salué cette générosité et ont fait de leur fils-bienfaiteur, leur notable. Les autorités religieuses quant à eux, ont confié le don et le donateur au Très Haut. Une dizaine d’artistes parmi lesquels Pasto, Calvino, Patou Bass ont célébré leur marché moderne dans un concert qui témoigne déjà de la promesse des fleurs

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps